Expos
Les photographies de Melchior Tersen à l’Espace B

Les photographies de Melchior Tersen à l’Espace B

09 octobre 2013 | PAR Louise Faucheux

L’Espace B présente des clichés du jeune photographe Melchior Tersen jusqu’au 12 octobre, dans la salle du restaurant. A apprécier avec les yeux. A cette occasion, nous avons rencontré le photographe, qui a accepté de nous parler de son travail.

Vu de l’extérieur, l’Espace B a l’air d’un petit bistrot de quartier mais ne vous fiez pas à cette apparence, des concerts y ont lieu le soir presque quotidiennement et des artistes y sont régulièrement exposés. Les clichés de Melchior Tersen sont présentés dans la deuxième salle du restaurant. Ses photographies, fixées aux murs avec de la patafix comme des posters, sans cadre ni aucune explication, collent parfaitement avec ce lieu d’exposition atypique. La convivialité de celui-ci permet de mieux appréhender ces images.

Jeune photographe talentueux, admirateur notamment de Peter Sutherland, Tersen, a déjà été publié dans plusieurs magazines (Vice, Noise) et a reçu l’année dernière une commande pour Nike. Les clichés exposés à l’Espace B sont variés et semblent présenter un panel de ses sujets de prédilection : les communautés et leurs signes caractéristiques, les petits détails ou les êtres vivants que nous côtoyons au quotidien, aussi discrets soient-ils (animaux, araignées, papillons…).

Melchior Tersen a déjà un style bien à lui, ses photographies argentiques souvent contrastées et leur sujet mis en valeur et presque magnifié par un flash puissant qui en fait ressortir les couleurs. Il a toujours son appareil photo avec lui et fait beaucoup d’images. Le jeune photographe se dit très curieux et aimant « fouiller ». Il s’intéresse à ce qui est simple, à ce qui nous entoure dans notre vie de tous les jours sans que nous y prêtions forcément attention. Les sujets de ses images peuvent surprendre par une certaine trivialité mais Melchior Tersen les photographie tels qu’ils sont, en dressant un constat sans les critiquer. La force du flash et leurs compositions parfois décentrées leur confèrent une spontanéité particulière. L’artiste dit aimer la surprise des photographies argentiques, dont le développement peut réserver bien des découvertes. Il explique s’intéresser plus au « sens » qu’à l’ « esthétique » de ses images et parle de l’importance du « feeling ». Il choisit ainsi des sujets personnels qui le touchent mais qui ne nécessitent pas de clé de compréhension pour que ses clichés parlent d’eux-mêmes au spectateur.

Il doit être encore plus agréable de profiter de déjeuner en compagnie de ces images.

Pour en savoir plus sur Melchior Tersen, rendez-vous sur le site officiel de l’artiste.

Visuels : (c) Melchior Tersen

Infos pratiques

Centre LGBT Paris
Hôtel de Ville de Paris
Ines Zorgati

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *