Expos
« Les frontières » au Musée de l’Immigration : par, pour, et contre l’homme

« Les frontières » au Musée de l’Immigration : par, pour, et contre l’homme

02 décembre 2015 | PAR Clémence Charrier

Depuis le 10 novembre est installée au Musée de l’histoire de l’immigration, l’exposition Frontières. Elle retrace l’évolution de l’immigration en relation avec les frontières, analyse ses fondements, ses raisons et implications politiques et géopolitiques. Comment l’homme est-il parvenu à matérialiser une notion non seulement absolument abstraite, mais surtout, qui n’a aucun sens dans son concept le plus naturel ? Et pourquoi ?

L’habituel rappel des faits marquants de l’histoire de l’immigration dans les escaliers du musée permet de commencer l’exposition sans se trouver dans le brouillard de considérations qui peuvent s’avérer complexes. Dès les premiers pas dans l’exposition même, on se trouve confrontés à plusieurs oeuvres saisissantes, représentant chacune à leur manière des épisodes du périple des migrants. L’entrée en matière est donc plus émotionnelle qu’informative, et nous permet un regard différent sur les premiers panneaux explicatifs.

Autre intelligence de cette exposition : les choix muséologiques sont extrêmement pertinents, puisque tout au long de l’exposition, les parois qui structurent notre parcours sont ajourées de grandes bandes verticales. Cela permet non seulement de donner plus de perspective et d’ouverture à notre regard, mais également d’évoquer de façon presque frontale ces frontières justement, à la fois infranchissables et pourtant si perméables. Tout un symbole.

Au fil de notre avancée au sein des différentes parties de l’exposition, mises en place de façon claires et logiques, une vue d’ensemble se dessine. La panorama est ainsi très complet, sans jamais être superficiel. Bel exploit lorsque l’on a en tête la densité du sujet exploité ! Après une première partie uniquement explicative sur les principaux murs-frontières du monde, l’exposition enchaîne sur des parties aux thématiques plus géographiques, et renforce son propos d’objets, de document originaux, d’affiches, de récits, pour lui donner plus d’impact et d’attrait. Tout au long de notre chemin son égrainées plusieurs œuvres d’art qui permettent de donner une nouvelle dimension, sans prétention, à l’exploitation d’un sujet très lourd.

Ce qui fait de cette exposition un très beau projet relève du juste ton qu’elle a su adopter. Chaque texte s’appuie sur une véritable dialectique entre les faits et les réflexions auxquels ils amènent. Sans se donner l’objectif de nous dicter une certaine pensée, cette dialectique nous amène à nous poser les bonnes questions, à redécouvrir les sens sociaux, politiques, stratégiques des frontières dans le monde, en s’interrogeant sur leurs significations premières et leurs implications.

VISUELS : © images officielles

Infos pratiques

Au Bon Coin
Basilique Saint-Denis
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *