Expos
Le Prix HSBC de la photographie expose 22 ans d’art lumineux au Gallifet Art Center

Le Prix HSBC de la photographie expose 22 ans d’art lumineux au Gallifet Art Center

06 juillet 2017 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le festival Arty Jazz bat son plein jusqu’au 7 septembre dans le sublime jardin de l’Hôtel de Gallifet, le Centre d’Art propose de passer en revue 22 ans d’art photographique, en partenariat avec le Prix HSBC. Une belle manière de prolonger ses Rencontres d’Arles, à Aix. 

[rating=5]

Sur deux étages, les murs dix-huitième en pierre majestueuse du Gallifet Art Center permettent de revisiter vingt-deux années de photographie à travers les lauréats du prestigieux Prix HSBC des années 2015, 2016 et 2017.

A travers leur art du portrait plein d’intime et à la fois de mystère, les deux œuvres diverses de Laura Pannack (au cœur du rez-de-chaussée) et de Mélanie Wenger (en solo au sous-sol) attrapent lumineusement la beauté du quotidien. Les visages ridés et les attitudes pieuses de Marie-Claude, l’héroïne de Mélanie Wenger, artiste française de 29 ans, nous amènent vers des rites immémoriaux au cœur de la Bretagne, tandis que la britannique de 31 ans, Laura Pannack, nous fait voyager dans une Roumanie qui semble intouchée par l’Histoire.

Parmi les lauréats du Prix HSBC 2015, les photographies de Maia Flore et Guillaume Martial prennent un tournant plus abstrait. Le premier se met en scène et les deux jouent le contraste entre une touche de couleur géométrique et le silence infini des espaces. Enfin, pour l’année 2016, les portraits d’objets de Marta Zgierska ont quelque chose de Mapplethorpe, tandis que les contraste entre l’imagerie publicitaire et les paysages de Christian Vium ont quelque chose d’inquiétant et d’étrange.

Pour tisser le lien qui accroche ces trois dernières cuvées aux 22 ans d’histoire de la création photographique du prix HSBC, le Gallifet Art Center projette un film pédagogique et riche où le commissaire et historien d’Art François Cheval défent la vérité que nous livres les photographies.

L’exposition est à voir à Aix jusqu’au 13 septembre et n’oubliez pas de penser à prévoir un petit moment pour vous restaurer ou boire un thé glacé dans le jardin magnifique de l’Hôtel de Gallifet.

visuels : prix HSBC et YH

Infos pratiques

Salle Pleyel
Walrus
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *