Expos

La révolution iranienne, expression de la liberté

La révolution iranienne, expression de la liberté

17 janvier 2019 | PAR Pierre Tanguy-Cottin

Dans cette nouvelle exposition « Rue Enghelab, la révolution par les livres, Iran 1979-1983 », Hannah Darabi et le Bal nous convient à retracer les quelques années de liberté d’expression qu’a connu l’Iran après la chute du Shah en 1979.

Les œuvres exposées recouvrent une collection de livres de photographies et de récits de groupes politiques issus de l’opposition de l’époque. L’ensemble est promu dans un dialogue inédit pour comprendre ce qu’a été le « printemps de la liberté ».

Des flux clandestins d’ouvrages permettent aux citoyens Iraniens de s’informer en outrepassant la censure étatique. Assénant le coup de grâce à la monarchie, le gouvernement islamique élu en 1979 n’hésite cependant pas à profiter de l’activité des maisons d’édition indépendantes pour publier des documents de propagande.

Chowra Makaremi, anthropologue et chercheuse au CNRS, nous apporte des précisions contextuelles essentielles pour comprendre les différentes séries d’ouvrages.

Le parcours d’exposition est assez simple, une frise chronologie occupe tout un pan de mur à elle seule, les ouvrages sont disposés de manière linéaire dans l’espace et régulièrement accompagnés de notes explicatives. Des supports vidéos nous font parvenir plus encore l’ambiance qui régnait en Iran de 1979 à 1983.

L’exposition a lieu au Bal, 6 impasse de la Défense – Paris (18e), du 10 janvier au 11 février 2019.

 

« Trouver l’enfant » de Rene Denfeld : A la recherche de l’enfant perdu
L’auteur de BD Denis Sire est mort
Pierre Tanguy-Cottin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *