Expos
La BNF expose les pièces emblématiques d’un couple prolifique de l’opéra: Isabel Echarri et Diego Etcheverry

La BNF expose les pièces emblématiques d’un couple prolifique de l’opéra: Isabel Echarri et Diego Etcheverry

09 décembre 2015 | PAR Araso

En près de quarante ans de carrière, Isabel Echarri et Diego Etcheverry ont créé plus de 1300 maquettes de décors et costumes d’opéras, dont ils ont fait intégralement don à la BNF. L’institution expose dans la Galerie des Donateurs une sélection de ces pièces dans une scénographie dépouillée pour amateurs éclairés. 

[rating=2]

Si le titre évocateur de l’exposition Isabel Echarri et Diego Etcheverry : décors et costumes d’opéra à quatre mains peut porter à rêver à des volants de matières et la sensation cotonneuse d’une intimité, la réalité est un peu décevante. De ce couple prolifique apparemment légendaire de l’opéra, que l’on présente à peine, on entrevoit une menue sélection d’esquisses et de maquettes, dont l’on peut certes apprécier la diversité des supports et des techniques, la poésie des esquisses et la sculpture virtuose. Au-delà de cela, l’exposition, par sa sélection, rend hommage au répertoire de l’opéra, classique et moderne, dont le quidam reconnaîtra en Mozart, Verdi, Wagner, Puccini et Offenbach, pour ne citer qu’eux, les références universelles.

Néanmoins, l’entrée en matière demeure un peu aride. L’exposition donne à voir des maquettes dépourvues leur réalisation – et les rêves ouatés s’envolent. Par ailleurs, on n’entrevoit rien du couple Echarri-Etcheverry, dont on ne connaît ni la façon de travailler ni la part de création qui est imputable à l’un ou à l’autre. Il faut donc un gros travail de projection ou de mémoire pour ressentir l’émotion dont sont probablement chargés ces croquis, mais que le grand public peinera à percevoir.

Isabel Echarri et Diego Etcheverry : décors et costumes d’opéra à quatre mains, BNF, Site François-Mitterrand, Entrée libre.

Infos pratiques

Grande Halle de La Villette
Cité de la mode et du design
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *