Expos
Kourtney Roy s’expose au BAL dans un univers hippique complètement revisité

Kourtney Roy s’expose au BAL dans un univers hippique complètement revisité

30 avril 2014 | PAR Hugo Saadi

Comme chaque année depuis quatre ans, le BAL et le PMU proposent une carte blanche. Cette fois-ci, c’est Kourtney Roy, la lauréate du projet qui investit le lieu pour une petite quinzaine de jours. Une immersion réussie qui vaut le détour.

 [rating=4]

Des couleurs pimpantes, des postures assez étranges, avec « Ils pensent déjà que je suis folle », la photographe franco-canadienne se met en scène à multiples reprises. Cependant, elle ne lèvera jamais l’anonymat qui préfigure dans ses clichés où elle se tient de dos ou le visage dissimulé, car pour elle, le « je est un autre » et elle souhaite jouer à cache-cache avec le spectateur. La scénographie de l’exposition est assez originale, avec de nombreux grands formats, la composition mélange les photographies en allant même à les superposer ou à les faire s’entrecouper. L’ensemble, toujours épuré, se fait face, se touche et offre alors aux spectateurs une immersion pas banale dans le monde hippique. Une plante, des mains qui s’agrippent à un guichet, des tickets de PMU voilant le visage de l’artiste, des fauteuils vides, des comptoirs déserts, l’exposition jette le trouble sur l’endroit où l’on se trouve et sème le doute sur ce que l’on regarde.

Pour cette photographe de mode, la tenue vestimentaire sera la seule véritable identité des personnages qui sont mis en lumière. Tailleurs, chemises, chaussures à talon, les couleurs sont toujours aussi pétillantes et la mise en scène soignée. On retrouve dans son travail une certaine touche d’un autre photographe de mode : Miles Aldridge. Quant aux postures bien dressées, la tête dans les plantes ou alors les pieds en l’air, la femme est toujours au coeur de l’image, notre regard se focalise sur les parties du corps que Kourtney Roy nous laisse apercevoir. Une géométrie qui rappellera les clichés du couple Formento & Formento où la femme tient elle aussi la place principale, dans des endroits déserts, abandonnés.

Avec un côté rétro et des couleurs qui s’emparent du cadre entier, l’artiste propose une vision originale des courses, loin des chevaux et du spectacle, elle s’attarde sur ce qui se passe en retrait. C’est donc toute la photographie qui est à analyser où l’humour décalé rend la photo intrigante et titille notre curiosité. Une exposition qui satisfera les habitués des courses comme les novices. On regrettera même de ne pas pouvoir continuer notre voyage à ses côtés, dans un univers transformé, vide et glacial.

L’exposition se déroule du 30 avril au 11 mai 2014.

Site internet du BAL

© Kourtney Roy

Infos pratiques

Braderie de Lille
Fondation Maeght
Louise Faucheux

One thought on “Kourtney Roy s’expose au BAL dans un univers hippique complètement revisité”

Commentaire(s)

  • aec

    LUTTE NATIONALE ET EUROPEENE CONTRE L’HIPPOPHAGIE.
    NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !
    Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
    AEC
    Résidence La Pléiade
    98, rue de Canteleu
    59000 LILLE
    Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.
    Faites passer le message à vos amis.
    Amitiés.
    AEC.
    Merci de laisser un message de soutien sur :
    http://stop-hippophagie.forumactif.org

    >

    mai 3, 2014 at 2 h 10 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture