Expos
Gérard Garouste monumental et intime à la Fondation Maeght

Gérard Garouste monumental et intime à la Fondation Maeght

15 août 2015 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 29 novembre, la célèbre Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence ouvre sa villa et ses jardins mythiques aux toiles immenses et aux bronzes de Gérard Garouste. A la fois monumentale et très intimiste, cette magnifique rétrospective est une plongée initiatique dans l’univers d’un artiste porté par de grands souffles.

[rating=5]

Tiré d’une parole d’une grande figure du Hassidisme, le Rabbi Nachman de Braslav, le titre de l’exposition est une invitation « En chemin ». Des années 1960 à nos jours, sur papier aussi bien que sur d’immenses toiles et dans ses bronzes expressifs, Gérard Garouste nous invite à le suivre dans un parcours extrêmement libre et intime, d’une pièce à l’autre de la Villa Maeght.

Puisque Duchamp et Picasso ont cassé tous les codes, la liberté que Garouste s’accorde et nous accorde est de se départir de toute tentative d’innover radicalement d’un point de vue formel (huile sur toile, papier et bronze maîtrisés font l’affaire), pour se laisser porter par le souffle d’une inspiration qui s’inscrit dans des histoires. Histoire personnelle de l’artiste qui fait souvent son propre portrait ou celui de ses amis (Jean-Michel Ribes) à la lumière de doutes, tentations, illuminations et sentiments souvent doubles. Mais également, à la lumière de grandes narrations porteuses de sens, de la Bible au Golem en passant par  Dante et Cervantes.

Chez Garouste l’animal et l’homme se rejoignent, de même que le rêve et la réalité dans un univers riche en couleurs, en métaphores et en émotion où le temps se fait circulaire. Si bien que les cathédrales cohabitent avec un rabbin en chemin et un artiste très contemporain. L’homme est marqué par l’histoire et l’histoire de l’art et se faite entendre avec une authenticité troublante, alors même qu’il est écartelé entre plusieurs voix qui aspirent à parler à travers lui.

La magnifique exposition de la Fondation Maeght est une manière de découvrir et redécouvrir l’oeuvre de Gérard Garouste, et ce faisant se confronter à ses oeuvres comme à un miroir tendu à soi où le visiteur voit s’esquisser la couleur puissante des mythes qui ont pavé son propre chemin. A voir absolument.

Visuels :

1. Wagner, Méphistophélès et l’Homonculus, 2013. Page facebook officielle de l’artiste. (c) Gérard Garouste

2. Jeu de Main (c) Gérard Garouste courtesy of galery Daniel Templon

Infos pratiques

Le Bal
Château Thuerry, domaine viticole en Provence
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *