Expos

FESTIVAL 7.8.9. au théâtre de Nesle, à Paris : « Emotional Taggers », un projet artistique insolite

FESTIVAL 7.8.9. au théâtre de Nesle, à Paris : « Emotional Taggers », un projet artistique insolite

27 septembre 2019 | PAR Magali Sautreuil

Durant tout le festival 7.8.9., le théâtre parisien de Nesle vous invite à plonger dans les coulisses du théâtre lors d’une sorte de road-movie insolite dans les sous-sols de l’édifice. Imaginé par le traducteur/surtitreur de théâtre néerlandais Mike Sens, Emotional Taggers est un projet artistique pluridisciplinaire, qui vous invite à laisser libre cours à votre imagination.

Cette proposition artistique vise à retracer le fonctionnement de la mémoire et la manière et la manière dont nos souvenirs se manifestent par association d’idées. La mémoire est au cœur des préoccupations de Mike Sens. Pour ne pas oublier, il éprouve le besoin de collecter tout un tas d’objets, qui lui permettent de rendre tangible la mémoire et d’avoir avec elle un rapport matériel. À partir de ces memento, il s’amuse à déstructurer la réalité pour créer autre chose et ouvrir notre imaginaire sur d’autres horizons.

La scénographie du projet in situ a été déterminée de manière instinctive et spontanée, dans la même veine artistique que les expériences proposées.

Dans l’escalier et dans la première salle sont exposées des collages réalisés sur papier à en-tête d’hôtel, à partir des souvenirs collectés dans des carnets de voyage sur les lieux où Mike Sens a séjourné pendant une vingtaine d’années de tournée dans le monde entier.

Exposition de collages

Tickets de transport, billets d’entrée pour des pièces de théâtre, des festival…, invitations, dessins, détails des photos des compagnies qui l’accompagnaient en tournée, extraits de magazines, étiquettes de bagages… sont autant de traces de son passage dans ces différents endroits. Assemblés de manière fragmentaire, ils forment des collages susceptibles de s’adresser à tous et qui nous permettent d’imaginer notre propre histoire.  

Un des collages exposés

Plus loin, au niveau du bar, le public est invité à écouter grâce à des iPod Le pacte de Riga (à écouter ici), une pièce radiophonique enregistrée sur IPhone, à la frontière entre le documentaire et la fiction, qui s’inspire des histoires de tournée et de voyage, des souvenirs inconscients griffonnés sur un papier à en-tête d’hôtel, tout comme les collages… Pour apprécier pleinement cette œuvre, il est préférable de fermer les yeux pour se concentrer uniquement sur le texte et la musique et projeter dans son imagination tout un univers. La musique de Laurent Ganem ponctue et accompagne le texte interprété par Florence Janas au son d’un seul et même instrument, la basse, sans métronome et avec une liberté totale de création, malgré des délais de réalisation très courts. Cette pièce reprend trois chapitres du roman que Mike Sens a écrit. Elle a nécessité cinq jours de travail sur le texte et trois jours de répétition, mais un seul enregistrement a été nécessaire, afin de préserver la spontanéité du premier essai, ce qui contraste avec le travail de traducteur de Mike Sens pour lequel il doit fournir plusieurs moutures à ses clients.

Bar à iPod pour écouter la pièce radiophonique

Dans l’espace suivant, qui est séparé du premier par un rideau, se trouve l’atelier « collage ».

Atelier « collage »

Dans cette salle sont également diffusés Rushes Instables, deux films expérimentaux. Pensés à la manière des collages, ils ont été filmés en coulisses et à l’hôtel avec un téléphone portable, dont les rushs ont été assemblés par un cinéaste. C’est l’envers du décor qui intéresse davantage Mike Sens et non ce qui se joue sur scène. Cela permet de ne pas s’enfermer dans le cadre d’une histoire et offre à chaque spectateur l’opportunité de raconter la sienne.

Salle de projection

Un coin lecture, qui semble plus anecdotique, a également été aménagé. Deux « faux » chats font office de bibliothécaires. L’idée était sûrement d’offrir au public un autre moyen de s’évader…

Coin lecture

Entre envie d’évasion et besoin de conserver des traces, des souvenirs des endroits que l’on a visités et des personnes que l’on a rencontrées, Emotional Taggers est une expérience que chacun est libre de vivre à sa guise.

Emotional Taggers, un projet artistique réalisé d’après une idée originale de Mike Sens, présenté dans le cadre de la 5édition du festival 7.8.9., organisée du 5 au 30 septembre 2019, au théâtre de Nesle, à Paris. Ouverture à tout public du lundi au vendredi de 17 h 30 à 19h et aux spectateurs du festival munis de leur billet également de 20 h 25 à 21h.  

Retrouvez l’actualité du théâtre de Nesles sur son site Internet (ici), sa page Facebook (ici) et son compte Twitter (ici).

Visuels : Affiche du projet artistique et photographies de Magali Sautreuil

Infos pratiques

Théâtre El Duende
Granville Gallery
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *