Expos

Exposition Doisneau et la musique : les photos chantent

Exposition Doisneau et la musique : les photos chantent

14 mars 2019 | PAR Victoria Okada

Dans les photographies Robert Doisneau (1912-1994), auteur du célébrissime Baiser de l’Hôtel de Ville, on entend la musique, de toutes sortes : fanfares de la ville, accordéon de café, bruits de music-hall, chansons au micro ; Des portraits de compositeurs d’avant-garde des années 1950-60, de chanteurs célèbres du pop, des séries humoristiques avec des musiciens, des contes à la manière de roman-photo… Jusqu’au 5 mai, à La Philharmonie de Paris (Cité de la Musique), l’exposition Doisneau et la musique présente tout un univers musical du photographe .

Conçue par Clémentine Deroudille, petite-fille du photographe et commissaire de deux récentes expositions Brassens ou la liberté et Barbara, à la même Cité de la Musique, Doisneau et la musique est divisée en sept thématiques : la rue, la chanson, studios, Maurice Bacquet, jazz, les années 80-90 et prolongement de l’exposition dans la collection permanente.

Une série de prises de vue de fanfares en procession dans les rues des banlieues, accueille le visiteur à l’entrée de la salle. Les images suggèrent des sons que ces musiciens du dimanche sortaient de leurs trompettes ou cors, qui n’est peut-être pas très au point techniquement mais exprimaient une petite festivité qui donnait la couleur à la vie de tous les jours. En face, un panneau représentant un immeuble parisien dont chaque appartement est occupé par une photo d’intérieur, avec des personnages jouant ou non de la musique. Là, ce sont les sons de la radio mêlés de bruits « sablés » que l’on imagine, et la voix nasale, aiguë et aigre de speakers. On croit entendre aussi des vocalises ou des mélodies à bouche fermée entre les bruits d’assiettes et ceux de salle de bain. Un peu plus loin, un regard perçant d’une accordéoniste qui se retourne, sur le bassin de la Villette, vous fixe à la fois intensément et nonchalamment.

Jacques Prévert sur le canal Saint-Martin, 1955 © Robert Doisneau – Philharmonie de Paris

La section « Chanson » dégage un beau parfum nostalgique. On voit notamment Jacques Prévert en série, dans le nord parisien, en 1955 : Jacques Prévert monte les marches du pont de Crimée, Jacques Prévert sur le pont de Crimée, Jacques Prévert sur le canal Saint-Martin, Jacques Prévert au bassin de La Villette… Ici, le poète incarne la chanson, ses attitudes évoquent des vers, des mélodies. D’autres photos évoquant la chanson, prises dans des cafés, avec chanteurs, musiciens et clients, « reproduisent » à travers des images noir et blanc des notes de musiques noires et blanches. Des années 1940 aux années 1960, ils sont tous jeunes : Barbara, Juliette Gréco, Georges Brassens, Les Frères Jacques… Les quatre barbus au justaucorps se produisent sur une toute petite scène d’un café situé rue de Rennes, en 1947. Brassens est assis sur un escalier du métro Glacière avec sa guitare, à côté d’un homme au béret qui boit à la bouteille. Maurice Chevalier à la tour Eiffel en 1969, Patachou dans son cabaret à Montmartre en 1950, Charles Trenet en 1955, les yeux écarquillés et les deux mains mi-ouvertes, Joseph Kosma et Germaine Monteiro en 1945, et Vincent Scotto à la même année… C’était tout une époque.
Dans la même section, la « Naissance d’une chanson » est un roman-photo qui raconte avec humour le processus de création musicale. Des mises en scène sont délicieuses, avec des poses, des grimaces et des paroles qui provoquent un sourire.
Dans un coin, des tables rondes, des banquettes et des chaises sont installés comme dans un café ; on peut y consulter certains documents, dont la reproduction du journal Regard avec des photos de Doisneau sur la musique et les musiciens de la rue.

Le changement d’atmosphère avec la section « Studios ». Y sont accrochés des portraits de musiciens et compositeurs qui ont marqué le paysage de la musique savante des années 50 et 60 : Pierre Schaffer, Pierre Boulez, Yannis Xenakis, Olivier Messiaen… La plupart de ces photos ont été prises lors de séances de travail, captant un instant précieux qui révèle parfois plus que mille paroles leur personnalité. Quelques images projetées complètent la série, comme Bernard et François Baschet jouant de leur invention, le cristal Baschet.
D’autres séries de photographies nous transmettent tout autant une époque ou un univers musical propre : musiciens de jazz dans l’ambiance de jazz-club ; plusieurs séries avec le violoncelliste Maurice Baquet qui constitue une section entière (on trouve quelques clichés familiers, comme celui représentant l’étui de violoncelle sur le quai du métro que le musicien tente d’attraper, avec la main tendue à travers les portes closes du train, ou un autre dans lequel le violoncelliste protège son instrument de la pluie à l’aide de son parapluie…) ; et les années 80-90 avec des chanteurs Renaud, Jacques Higelin, Rita Mitsouko…
Bien qu’essentiellement parisien et français, l’univers de Robert Doisneau est universel, chaque visiteur trouve son enfance ou sa jeunesse dans ses images, quelle que soit sa génération.
La bande-son créée par le groupe Moriarty et la contribution apportée par Stephan Zimmerli, scénographe et dessinateur, participent à l’évocation de cet univers à la fois unique et populaire.
Il est fortement recommandé de prolonger la visite dans la collection permanente où sont mis en valeur une sélection d’une vingtaine de photographies de Robert Doisneau, parmi lesquelles un portrait des Rita Mitsouko devant l’hôtel Chopin, une photographie de Maurice Baquet vêtu d’un t-shirt à l’effigie de Bach, un reportage sur les frères Baschet ou sur Buffet-Crampon, fabricant de clarinettes… C’est la première fois que les instruments et les œuvres d’art exposés dans le Musée de la Musique sont « illustrés » par des pièces de l’exposition temporaire.

Infos pratiques

La Micro Galerie
Galerie Intuiti Paris/Bruxelles
Vanderschueren-chloe

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *