Expos
[Bordeaux] « Bistrot! », retour sur deux siècles de peintures de comptoir à la Cité du Vin

[Bordeaux] « Bistrot! », retour sur deux siècles de peintures de comptoir à la Cité du Vin

01 avril 2017 | PAR Yaël Hirsch

Le Mucem s’intéressait au Café cet hiver, ce printemps, c’est la première exposition temporaire de la Cité du vin qui nous convie à deux siècles de Bistrot! de Baudelaire à Picasso (et à Arroyo). Une exposition, thématique, pétillante et en 2D.

[rating=3]

Au premier étage de la flambante et impressionnante Cité du vin (lire notre article lors de l’ouverture), »Bristrot! » donne à voir des auberges, des zincs et des tavernes depuis la fin du 18e siècle. Organisée de manière thématique par un panel de deux commissaires et un comité scientifiques prestigieux (Stéphane Guégan, historien d’art, Pascal Ory, historien, Philippe Sollers, écrivain et Jean-Didier Vincent de l’académie des sciences), l’exposition montre des peintures, des photos, des dessin et des affiches (et aussi dans une salle obscures, quelques extraits de films du Feu Follet à Midnight in Paris) issues de collections privées et de plusieurs musées français et internationaux. Daumier est présent partout tandis que l’on passe de l’Histoire des bars, lieux de socialisations mondains (Béraud, Vuillard) mais aussi populaires (Lautrec, Gill, Villon) et même parfois aux portes de Paris pour éviter les taxes (chez le célèbre Ramponneau), à une vraie culture ouvrière du bistrot (Manet, Doisneau).

Alors que dans les deux premières sections, l’on voit aussi certains peintres moins connus comme Camoin ou Dunoyer de Segonzac, la troisième section fait le parallèle entre l’hypnotisme de l’alcool et l’avant-garde (Picasso à la fin du 19e siècle, Masson, Braque…). Une dernière section enfin montre les inspirations de bars de la fin du 20e siècle, par exemple chez Eduardo Arroyo ou chez Immensdorf. Et l’on découvre même un Mark Rothko très figuratif et très intéressé par les zincs dans les années 1930. Une exposition riche, vivante et qui énumère et propose plus qu’elle n’explique ou donne un sens à l’art de représenter les débits de boisson. 

visuels : YH

Infos pratiques

11 . Gilgamesh Belleville
Théâtre L’Avant Seine, Colombes
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture