Politique culturelle
Exposition « Prises de Rue » à l’Hôtel de Ville : le regard des sans-abri sur leur quotidien et leur environnement en photos

Exposition « Prises de Rue » à l’Hôtel de Ville : le regard des sans-abri sur leur quotidien et leur environnement en photos

19 février 2015 | PAR Gilles Herail

On vous parlait la semaine dernière de La Nuit Solidaire pour le logement qui a réuni plusieurs milliers de personnes Place de la République à Paris. Pour un moment festif et militant, donnant la parole aux mal logés et aux associations travaillant pour et avec eux. L’exposition Prises de Rue est une nouvelle initiative intelligente, utilisant le prisme culturel pour mettre à l’agenda la question de la grande exclusion et des sans-abri.

Prenant la suite de l’exposition Regardons la précarité en face de Médecins du Monde, Prises de Rue s’installe à l’Hôtel de Ville du 19 février au 19 mars. Avec une très belle idée de départ: donner l’occasion aux sans-abri participants de décrire eux mêmes leur quotidien et leur environnement. Avec leur regard, leur angle, et un appareil photo. L’association La deuxième marche venant en aide aux personnes sans domicile fixe a porté le projet et accompagné sa réalisation. Douze personnes sans abri ont reçu une courte formation technique avant de réaliser leur travail photographique pendant un mois, avec l’aide d’étudiants en école d’art. Le résultat de leur travail a été présenté sur internet et soumis au vote du public et d’un jury pour sélectionner les meilleurs clichés.

L’exposition est déjà passée par la galerie Suzanne Tarasieve et arrive le 19 mars sur les grilles de la Mairie de Paris, pour un mois. Prises de Rue s’est donné une belle ambition, soutenue par la Mairie de Paris dans le cadre de sa politique de lutte contre la grande exclusion. Donner la parole aux personnes sans domicile fixe en leur permettant de décrire, à travers l’art, leur quotidien et leur vie. Mais aussi offrir un rapport différent à la ville, l’espace, les rues, les lieux publics, que l’on redécouvre d’un point de vue différent. Les photos sont variées, montrant la précarité, l’indifférence du public, mais aussi des détails plus poétiques, d’autres allant vers l’étrange et l’onirique. 

Prises de Rue est une initiative intelligente, artistiquement intéressante, qui offre l’occasion de parler des sans-abri d’une manière différente. En les écoutant. Pour un aperçu, consultez le site internet Wiplay pour retrouver les photos les mieux classées. Les informations pratiques sont disponibles sur le site Sortir à Paris.

Gilles Hérail

Crédits photos: exposition Prises de Rue, Photographes Cerf-Volant, Le Bossu, Ramen, Stéphane.

 

Infos pratiques

Espace B
Les Rires du Monde de Saint Denis
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *