Politique culturelle

De la nature à Paris : après les ruches, un poulailler à l’Hôtel de Ville

De la nature à Paris : après les ruches, un poulailler à l’Hôtel de Ville

24 juin 2015 | PAR Constance Delamarre

Paris compte près de 600 ruches. Les abeilles, tout autant séduites par la ville que par la campagne, ont un rôle indispensable et leur présence est un signe de bonne santé de notre environnement. Pour renforcer encore plus la la place de la nature au sein de notre capitale, un projet de poulailler a été imaginé et sera inauguré jeudi 25 juin dans le jardin de l’Hôtel de Ville.

Avec des températures clémentes, la multiplication des espaces verts avec diverses plantations et des cultures sans pesticides, notre capitale a en effet tout pour plaire à nos fabricantes de miel. Au Bois de Vincennes, au Bois de Boulogne, au Parc Kellermann, au Parc Georges Brassens, au Parc Monceau, dans le jardin partagé de l’Aqueduc…des centaines de ruches sont gérées par des associations, qui ont signé une convention avec la Ville de Paris. Et depuis mai 2010, cinq ruches ont même été installées sur les toits de la Mairie du 4ème arrondissement.

Toujours au cœur de Paris à l’Hôtel de Ville, un autre projet en lien avec la nature va être inauguré demain, jeudi 25 juin. Fin janvier, Anne Hidalgo avait décidé d’ouvrir au public le jardin de l’Hôtel de Ville, appelé Jardin des Combattants de la Nueve, les week-ends et jours fériés. Près de 1600m² de pelouse, avec aire de jeux, allées gravillonnées et massifs de rosiers qui vont donc maintenant accueillir un poulailler pédagogique ! A l’initiative de Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité, ce poulailler a été imaginé et fabriqué par les écoliers de Paris lors d’ateliers organisés par le Pavillon de l’Arsenal. En plus de faire découvrir aux enfants les animaux de la ferme et plus globalement la nature, l’objectif a été de faire prendre conscience aux petits Parisiens l’enjeu du recyclage, en utilisant des matériaux de récupération pour la fabrication de cette ferme pédagogique.

Paris va-t-elle devenir la ville des animaux ? Rappelons que dimanche dernier, près de 10 000 agriculteurs ont traversé la capitale de Montparnasse à Invalides pour défendre l’élevage français. Une ferme éphémère avec 600 animaux a été implantée au pied de la Tour Montparnasse et des ateliers ont été organisés, comme la traite des vaches ou la tonte des moutons, à l’initiative de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) qui veut sensibiliser les consommateurs. « Sur 100 euros de dépenses alimentaires, seuls 7,60 euros reviennent aux agriculteurs, le reste allant aux intermédiaires de la chaîne alimentaire », confie Le Figaro.

Inauguration du poulailler le jeudi 25 juin à 11h15 au Jardin des Combattants de la Nueve, Hôtel de Ville, Paris 4ème. 

Visuel © hardworkinghippy

Infos pratiques

Espace B
Les Rires du Monde de Saint Denis
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *