ad4b39695798ce1af7ab4808e517d9d3 EXPOSITION BRUNO LERAY – Peintures
No Lieux connected

No Lieux connected
Du 16 novembre 2017 au 02 décembre 2017 | Tarif : 00 € / Demi-tarif : 00 €

DESCRIPTION

EXPOSITION
Du 16 NOVEMBRE au 2 DÉCEMBRE 2017
VERNISSAGE LE JEUDI 16 NOVEMBRE À PARTIR DE 18HOO

Depuis plusieurs années, son travail se concentre autour de la représen­tation de la figure humaine.
Le « sujet » , portrait, buste, ou tête imaginaire, agit comme un révélateur
de ses impressions intimes, et, à travers elles, c’est l’image d’une humanité
en quête de sens qu’il renvoie.
Le miroir déforme, brouille les certitudes, instille un mystère
au delà des apparences.

« Le corps,encore et encore  »
« C’est un thème éternel. Et c’est un thème impossible. Il est éternel, parce qu’il est impossible. Bruno Leray peint le corps, rien que le corrps. Et si c’est le visage, c’est encore le corps- peint encore à la manière du corps. Style inépuisable, insondable, le corps est la demeure de l’âme. Il est notre seul bien. En lui réside tout ce que nous sommes, notre intangible noyau d’être. Bruno Leray peint le corps, parce qu’on ne saurait en venir à bout. Et que seul mérite d’être tenté ce qui nous dépasse…
Bruno Leray peint le corps el il en décline les possibles. Toutes les postures et toutes les mimiques sont prétextes à peindre. Après avoir puisé dans un registre de poses que n’auraient pas renié les peintres nordiques de jadis, l’artiste sacrifie dorénavant à un certain expressionnisme. Les bras sont croisés, les mains sont mises en avant (levées, serrées ou jointes comne à la prière), les yeux sont fermés ou bandés, la langue est tirée, la bouche disparaÎt parfois dans un trou d’ombre. Surgit alors soudain, sur ces peintures, l’évidente fragilité de l’humanité : sa bouffonnerie, son pathétisme, sa vulnérabilité aussi. Le protocole pictural choisi ici déforme le corps, en même temps qu’ille rend pantelant : d!fficilement reconnaissable, mais complètement à Bruno Leray se tient dans l’espace vertigineux où se joue le passage entre « personne » et « une personne ».
Jean-Louis Roux

Galerie ECHOMUSEE – Goutte d’Or
21 rue Cavé – 75018 Paris
01 42 23 56 56
07 61 30 37 82
galerieechomusee@gmail.com
facebook.com/galerieechomusee