Opéra municipal de Marseille

Opéra municipal de Marseille
21 avril 2016 | PAR Elodie Martinez

Marseille est la première ville de province a avoir obtenu le droit de posséder « un théâtre privilégié », du vivant même de Lulli, en 1685. Le privilège s’étendait aux autres villes de Provence et comprenait pour la troupe la possibilité de rayonner jusqu’au Roussillon, au Var et à la région lyonnaise.

Depuis plus de trois siècles, la place exceptionnelle que tient l’opéra dans la ville repose en partie sur la position géographique de Marseille qui a très vite été marquée par les influences italiennes, jusqu’à entendre parfois certains ouvrages avant Paris « La Norma » de Bellini, « Le Trouvère »de Verdi…
Loin d’être réservé à une élite, l’Opéra est très tôt devenu un élément fondamental de la culture populaire des Marseillais. Passionnés de bel canto, ils restent pour les chanteurs une référence nationale et internationale en matière de voix.
Tel qu’il est aujourd’hui, l’Opéra de Marseille se présente comme un « Opéra de tradition »(répertoires italien et français du XIXe siècle) servi, depuis la longue et brillante direction de Jacques Karpo (1975-1991), par des artistes de haute réputation internationale devenus les habitués de la salle marseillaise, tels, pour ces dernières années, Leonie Rysanek, Gwyneth Jones, G. Bumbry, Leo Nucci, José Van Dam, Ingvar Wixell, Kathleen Cassello Jean-Philippe Lafont…
Des aspects plus novateurs ne sont pas négligés pour autant. L’Opéra de Marseille a été le premier en France à donner la version scénique intégrale des « Troyens à Carthage » en deux saisons (1979-1980), la création en France de « Rusalka » de Dvorak (1982) et de « La vieille fille et le voleur » de Menotti (1985), la création scénique de « Christophe Colomb » de Darius MILHAUD (1985), « Don Juan de Manara » d’Henri Tomasi (1988), etc…

Par ailleurs, ses réalisations sont appréciées au plus haut niveau national, ainsi le prix remporté pour la saison 1992-1993 par la nouvelle production de « Die Frau Ohne Schatten » de Richard Strauss, mise en scène par Charles Roubaud.

Adresse: 2 rue Molière

Code postal: 13001

Ville: Marseille

Téléphone: 04 91 55 11 10 ou 04 91 55 20 43

Lien: Cliquer ici

Email du Lieu: [email protected]

Fond Hélène et Edouard Leclerc pour la Culture
AccorHotels Arena
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture