OPA Paris

OPA Paris

06 mai 2013 | PAR Le Barbu

L’OPA, situé à quelques pas de la place de la Bastille, ne s’apparente pas aux autres établissements du quartier.

On se croirait parachuté quelque part dans les dédales de l’East Village new-yorkais… Passé sa porte, c’est un espace haut de plafond incrusté de briques rappelant son ancienne activité, doté d’un bar sur toute sa largeur et d’une scène savamment équipée et mise en relief. En son coeur, un escalier menant à la mezzanine dotée d’un 2e bar, d’un fumoir et de canapés lounge. Une porte discrète en fond de mezzanine permet aux djs l’accès aux platines en plongée sur l’espace.

L’OPA tend à la découverte d’artistes de qualité.

Si les concerts ont une dominante rock, il n’est pas rare d’assister à un set transdisciplinaire, à une jam psyché ou funk, à un coplateau jazzy, à un songwriting confidentiel. Les week-ends, passé minuit, des djs d’ici et d’ailleurs se succèdent dans un décor de projections en format clubbing : house, techno, minimal, toutes les veines sont employées à faire danser les publics jusqu’à l’aube.

Eclectisme, découvertes, pendants organique et électro, tout ce que le loft propose à ses publics se veut sans tarif d’entrée.

Idéalement situé pour l’organisation de soirées, showcases ou d’événements privés.

Adresse: 9 rue Biscornet

Code postal: 75012

Ville: Paris

Téléphone: 01 46 28 12 90

Lien: Cliquer ici

Email du Lieu:

Chateau de Maintenon
La rose des vents
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.