Marcos Avila Forero, Les choses qui vibrent

Marcos Avila Forero, Les choses qui vibrent

11 janvier 2018 | PAR Le Grand Café

Les choses qui vibrent
Marcos Avila Forero
Exposition du 14 octobre 2017 au 7 janvier 2018
Vernissage vendredi 13 octobre 2017 à 18h30

Artiste du déplacement, Marcos Avila Forero opère sur le terrain, aux confins du monde. Ses œuvres portent l’empreinte de rencontres avec des communautés plongées dans l’invisibilité dont il met l’histoire en lumière. Ses interventions à même le contexte condensent la force de l’engagement et la puissance de la poésie.
Au Grand Café – centre d’art contemporain, Marcos Avila Forero réunit des œuvres clés de son parcours et des créations réalisées pendant sa résidence à Saint-Nazaire. Chacune d’elles entremêle divers récits de revendications actuelles ou historiques : conflit syrien, processus de paix en Colombie, guerre de l’Antiquité, traite négrière.
Cette polyphonie de vies anonymes crée une “intense proximité” comme pour mieux faire résonner l’universalité du singulier.
Entrée libre

Informations pratiques :
Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h, les mercredis de 11h à 19h
Entrée libre
Le Grand Café – centre d’art contemporain
Place des Quatre Z’horloges
44600 Saint-Nazaire
http://grandcafe-saintnazaire.fr/fr/
02 44 73 44 00

Asie / Instants
Exposition – Whisper to the Landscape de We Are The Painters
Le Grand Café
Le Grand Café est un ancien café datant de 1864 fondé par le père d'Aristide Briand, avocat et homme politique célèbre, prix Nobel de la paix en 1926. Lors de son ouverture, il était situé au coeur du centre ville de l'époque, à proximité du port et de l'ancienne gare, à deux pas de la plage.Jusqu'en 1969, il continue d'être un café, puis accueille différentes activités commerciales : salle des ventes, bureau d'étude..., avant d'être racheté en 1994 par la ville de Saint-Nazaire. Depuis octobre 1997, Le Grand Café est un lieu d'exposition consacré aux artistes contemporains qui trouvent dans ce batiment patrimonial, épargné par la destruction de la ville en 1943, un cadre de travail inédit.En 2004, le Grand Café est reconnu « Centre d'art contemporain » par le Ministère de la Culture et de la Communication.