Fair Tour Fishbach + Adrien Soleiman

Fair Tour Fishbach + Adrien Soleiman

12 avril 2017 | PAR La Carène

Association créée en 1989 à la demande du Ministère chargé de la Culture, le Fair est aujourd’hui le premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en musiques actuelles. Fishbach,dans une époque où la pop s’acharne à être sage et droite, elle ose le bizarre, la diagonale, la torsion mais sans jamais perdre de vue les évidences de la séduction mélodique ou la clarté des sentiments.Accueil > Agenda > Saison 16/17 > FAIR, LE TOUR : FISHBACH + ADRIEN SOLEIMAN

FAIR, LE TOUR : FISHBACH + ADRIEN SOLEIMAN
NEW POP – FR
Association créée en 1989 à la demande du Ministère chargé de la Culture, le Fair est aujourd’hui le premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en musiques actuelles. Chaque année, association sélectionne 15 lauréats, à qui elle apporte un soutien complet, de façon équitable et personnalisée. La Carène accueille deux des lauréats, pour la grande tournée 2017.

FISCHBACH

Fischbach n’a eu besoin que de quelques mois pour devenir la nouvelle sensation de la scène française, incontournable et singulière. Victorieuse aux Inouïs du Printemps de Bourges, lauréate du Fair, chargée par les Transmusicales de Rennes de leur création annuelle…. Fishbach est partout. Dans une époque où la pop s’acharne à être sage et droite, elle ose le bizarre, la diagonale, la torsion mais sans jamais perdre de vue les évidences de la séduction mélodique ou la clarté des sentiments.

Révélée il y a tout juste un an avec l’intense single Mortel, cette jeune chanteuse impose d’emblée un chant particulier, à la fois surprenant et familier. On croit parfois au retour du slow rétro-futuriste, à des rêveries 80s. Mais avec son premier album, A ta merci, Fishbach fait exploser un talent hors norme, qu’il est impossible d’associer à une tendance. Au sortir de sa première expérience de groupe – un duo punk –, elle décide de creuser sa propre voie, un chemin autarcique et têtu dans lequel elle prend à rebrousse-poil les bienséances et les clichés.
Adrien Soleiman, enfant du jazz passé du côté d’une pop française élégante, le Parisien affiche un pedigree pas comme les autres : saxophoniste de formation, le jazz et la bossa nova sont ses premiers horizons musicaux.

D’eux pour le prix d’un
Festival des Casseroles à Saint-Jean de Braye (45) le 22 avril
La Carène