Et si la machine remplaçait l’humain ? L’intelligence artificielle : un antihumanisme radical

Et si la machine remplaçait l’humain ? L’intelligence artificielle : un antihumanisme radical

10 décembre 2018 | PAR Rotenberg-Sophie

C’est l’obsession de l’époque, le « grand mythe de notre temps ». Toujours plus présente dans l’actualité, tantôt vantée, tantôt décriée, l’intelligence artificielle n’a de cesse de faire parler d’elle

Entre perspectives économiques illimitées et émergence d’un monde partout sécurisé, l’intelligence artificielle est le visage même de l’avenir et du progrès technique. Dans tous les domaines, l’IA atteint un niveau d’expertise inégalable à l’Homme. Dès lors, il est légitime de s’interroger sur notre place face à cet océan technologique.

Avec son livre L’Intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle. Anatomie d’un antihumanisme radical, l’écrivain et philosophe Eric Sadin s’oppose et s’insurge contre cet « offensive antihumaniste » promettant la perfection et la rationalisation générale de la vie sans tenir compte de ce qui fait l’essence de notre humanité : notre sensibilité et notre pluralité.

MOZART & CHOSTAKOVITCH par le DSCH – Ensemble Chostakovitch Concert de lancement du double album de l’Intégrale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dimitri Chostakovitch.
Vernissage de Regards d’Artistes sur l’Union #3
Rotenberg-Sophie