Elodie Merland

Elodie Merland

06 septembre 2017 | PAR Rigollaud-Eric

Dans le cadre de la 9ème édition de Watch This Space, événement du réseau 50° nord, le Bureau d’Art et de Recherche a accueilli en résidence de création Elodie Merland.

Nous vous convions à découvrir sont travail de création.

Exposition « Des mots sur la ville »
// Exposition du 8 au 30 septembre au sein de la Qsp Galerie.
Du jeudi 15:00 > 20:00, vendredi, samedi et dimanche 17 septembre 15:00 à 19:00

// Vernissage le vendredi 15 septembre à partir de 18:00
Qsp galerie – 112 av. Jean Lebas – 59100 Rbx

// Le dimanche 1er octobre dans le cadre de #XU, Elodie Merland vous propose une balade urbaine dans le quartier du Fresnoy-Mackellerie.
Résa. Office de Tourisme : 03 20 65 31 90
Nombre de places limité

 » Été 2017, je parcours la ville de Roubaix. Ses rues, ses quartiers. Pas un seul ne m’échappe. Je les foule un par un. Dans mon sac, mon appareil photo. À l’air libre, mes yeux grands ouverts. Attentifs. Prêts à se laisser surprendre.
Je capture une lumière, des couleurs, des compositions ; résultats d’une consommation de la vie quotidienne. Des transformations progressives. Des dégradations et des abandons. Et puis, des écritures et des mots.
Des déchets deviennent nature morte. Des quartiers évoluent à leur rythme.
Mes yeux se concentrent sur cette lumière posée sur la ville, qui met en avant ces quartiers, tels qu’ils sont. Vrais. Durs. Trashs. Sincères. Attachants.

Fresnoy-Mackellerie. Je parcours ce quartier un peu plus que les autres. Je tente de le redécouvrir. J’y ai vécu d’octobre 2011 à janvier 2013. J’ai deux mots à lui dire. Armée de bombes de peinture, j’interviens dans l’espace public. J’écris, je dessine. Je reviens sur plusieurs moments amers vécus ici. Non pas parce que c’est Roubaix, mais juste parce que c’est là, à ce moment là que c’est arrivé. Et à cet instant, j’étais ici. Dans cette ville.

J’écris. Un texte. Une édition autobiographique qui vient nous raconter tout cela. Plusieurs centaines de mots qui viennent dépeindre quelques instants de ma vie roubaisienne. Des rencontres, pas toujours agréables. Des agressions. Des frayeurs.

Voilà donc des dérives, des photos, des mots. Une histoire.
Des maux sur la ville. »
Elodie Merland

En partenariat avec le Réseau 50° Nord, es Journées du Patrimoine et Expériences Urbaines ‘(#XU 2017).

MINI AGUA de Milène Guermont à l’Exposition Internationale
Opération Roméo – Tchécoslovaquie, 1984
Rigollaud-Eric

A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture