14-18, Bourgoin et Jallieu dans la « Grande guerre »

14-18, Bourgoin et Jallieu dans la « Grande guerre »

13 octobre 2015 | PAR erreasou12

Bourgoin et Jallieu, tout comme nombre de villes de l’Isère pendant la Première Guerre mondiale, ont été marquées par cette vie de « l’arrière » avec ses hôpitaux militaires (accueil de blessés à l’hôpital de Bourgoin, au collège St-Joseph ou à l’usine Trapadoux) et des entreprises vouées à l’effort de guerre (Diederichs, Cassan). Pas une commune de France n’a échappé à la mobilisation et au départ pour le front des hommes en âge de combattre. Les lettres de Louis Guéraud ou de Joseph Abel, futur conseiller général, témoignent de ces échanges entre le front et les familles restées au pays, relatant la vie et les affaires familiales, le quotidien des soldats, les espoirs de paix et dont le but est de rassurer les proches.
La fin de la guerre et le retour à la paix se matérialisent par l’élévation de monuments commémoratifs, par la réalisation de plaques commémoratives (anciens élèves du collège de Bourgoin morts pour la France), en reconnaissance des vies sacrifiées mais qui révèlent aussi le traumatisme de toute une nation. Affiches, cartes postales, lettres, tableaux, maquettes témoignent de cette époque qui a profondément bouleversé la physionomie de la société locale. Le musée et les archives communales historiques de Bourgoin-Jallieu s’associent pour présenter cette exposition sur Bourgoin et Jallieu dans la Grande Guerre faisant également appel à quelques prêts.

DATES
Du mardi au vendredi, du 12 novembre 2015 au 6 mars 2016, de 10 h à 12 h
Du mardi au dimanche, du 12 novembre 2015 au 6 mars 2016, de 14 h à 18 h

INFOS / RESA
04 74 28 19 74
[email protected]
17 Rue Victor Hugo, Bourgoin-Jallieu

One man show : Jefferey Jordan et son violon à Lille !
La Maîtresse des monstres
erreasou12