Concours
Gagnez 2 places pour le concert de Night Riders à l’Espace B le 19 novembre

Gagnez 2 places pour le concert de Night Riders à l’Espace B le 19 novembre

15 novembre 2013 | PAR La Rédaction

Night RidersGrâce à Toute La Culture et à l’Espace B, gagnez la possibilité d’assister, avec la personne de votre choix, au concert de Night Riders à l’Espace B le 19 novembre prochain !

FEMMINIELLI NOIR (musique sensuelle & synthétique / desire / canada)

Un pied dans un passé à la fois mélancolique et hédoniste, où l’avalanche de couleurs vives se télescope à l’apparition d’une musique d’essence sensuelle et synthétique, l’autre dans un présent agrégeant les sonorités à un désir d’expérimentation et d’extrapolation, notre homme – cheveux bruns, frisés, à la barbe abondante, vêtu d’une chemise ouverte et d’un costume à la blancheur immaculée – ne pratique pourtant pas l’art du grand écart stylistique tant ses compositions se nourrissent à merveille de ce creuset iconoclaste que l’on contiendra dans l’oxymore « rétro-futuriste ». Proférant une musique ludique mais sentimentale, Bernardino love en son sein un spleen susurré dans de multiples idiomes – italien, français, espagnol – conférant ainsi à celle-ci le charme suranné d’opérettes de variété à la fois naïves et subversives. Il sera accompagné de Noir et proposera une musique plus expérimentale qu’à l’accoutumée.

Un pied dans un passé à la fois mélancolique et hédoniste, où l’avalanche de couleurs vives se télescope à l’apparition d’une musique d’essence sensuelle et synthétique, l’autre dans un présent agrégeant les sonorités à un désir d’expérimentation et d’extrapolation, notre homme – cheveux bruns, frisés, à la barbe abondante, vêtu d’une chemise ouverte et d’un costume à la blancheur immaculée – ne pratique pourtant pas l’art du grand écart stylistique tant ses compositions se nourrissent à merveille de ce creuset iconoclaste que l’on contiendra dans l’oxymore « rétro-futuriste ». Proférant une musique ludique mais sentimentale, Bernardino love en son sein un spleen susurré dans de multiples idiomes – italien, français, espagnol – conférant ainsi à celle-ci le charme suranné d’opérettes de variété à la fois naïves et subversives. Il sera accompagné de Noir et proposera une musique plus expérimentale qu’à l’accoutumée.

NIGHT RIDERS (c’est ça / paris)

Le quatuor Night Riders – qui a sorti le 7 octobre dernier en digital, via son label C’est ça, un troisième EP, Sombre Danse – nous ferons le plaisir de lancer les hostilités. Ceux qui, il n’y a pas si longtemps, chantaient en anglais et déclaraient nonchalamment être « une interprétation à la fois des esprits black et punk » sous l’emprise de pulsions éthyles de fin de soirées, s’émancipent d’une nébuleuse synthétique à forte consonance locale – on pense à FVTVR et autres rodomontades du clan Valérie – , par une musique à la fois plus sombre et concise, où rien ne dépasse et ne vient troubler l’ordonnancement de compositions imageant d’intimes combinaisons noctambules. Précisément la frontière délimitant le rêve du mystère.

Visuel : (c) affiche de la soirée

Infos pratiques

Centre LGBT Paris
Hôtel de Ville de Paris
Ines Zorgati