Tendances
Yaël B Vintage : « Ce qui m’intéresse c’est la beauté de la pièce »

Yaël B Vintage : « Ce qui m’intéresse c’est la beauté de la pièce »

19 juin 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Découvert sur Instagram, l’univers de Yaël B Vintage est très particulier. Elle réinvente le personal shopping, version vintage. Du presque sur-mesure. Chic, équitable et cosy. Rencontre.

 j’ai découvert votre compte Instagram avant de réaliser qu’il s’agissait d’une toute nouvelle forme de boutique ! Racontez moi comment avez-vous créé ce compte et son univers ? Je parle de cet escalier bientôt mythique !

 

Ahhhh cet escalier! Avant de créer ma page/ boutique Instagram, je cherchais un lieu avec une belle lumière dans un joli cadre. Impossible de faire cela chez moi par manque de place mais aussi par manque de luminosité. Je me suis creusée la tête mais rien ne me venait a l’esprit. Un jour, je rentrais d’une longue journée ennuyante, et en fouillant dans mon sac, j’ai réalisé que j’avais oublié mes clés sur la table du salon. Du coup, j’ai du attendre patiemment le retour de mon fiancé assise sur les marches de l’escalier. Une bonne heure s’est écoulée avant qu’il ne rentre et pendant ce temps la je me suis amusée a photographier mes pieds et je me rendis compte que la lumière était jolie et que ma cage d’escalier n’était pas si moche que ça ! Et voila comment sont nées les « photescaliers »!

Qu’est ce qui vous intéresse dans l’acte de chiner et la frippe?

Ce qui m’intéresse c’est la beauté de la pièce. Je m’explique: son tissu, ses finitions et ses clins d’œil à des époques révolues. Lorsque je trouve des pièces coup de cœur, il m’arrive de les fixer pendant de longs moments en imaginant les personnes qui les ont portées. J’aime aussi remettre la main sur des pièces de grandes maisons telles YSL, Mugler, Alaia, Poiret, et tant d’autres … les couleurs, les volumes, et la qualité ne sont plus celles d’aujourd’hui. Ça me fait rêver.

 Quelle est votre époque rêvée ?

Mes époques rêvées  sont multiples ; elles vont des années 30 aux années 90. Avec un petit faible pour les années 70 et 80.

Etes-vous à la recherche de pièces particulières ?

Aucune pièces en particulier mais plutôt des univers, des signatures stylistiques propres à chaque époque.

Vous commencez un projet actuellement, quel est-il ?

Mon projet a démarré il y a plusieurs années de cela mais j’ai du suspendre mon activité…. les aléas de la vie.
A présent, je me lance complètement dans mon activité qui est ma passion. Ma boutique Instagram a déjà démarré, je pense aussi créer une boutique en ligne. J’ai également des projets avec une collaboratrice @alexandrabalzamvintage mais il est peu trop tôt pour tout dévoiler.

Informations pratiques : les ventes se font en ligne ou chez Yaël en reservant sur instagram. Elle participe egalement a une vente chez sa collaboratrice @alexandrabalzamvintage, les 2 et 3 juillet ainsi que les 8,9 et 10 juillet de 12h a? 19h sur RV. Le showroom est au 341 rue de Belleville Paris 19.

Visuels : compte instagram Yaël B Vintage

Studio D, la plateforme qui met en relation les danseurs et les studios
Le Festival de Cabourg, Journées Romantiques, a bien lieu
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *