Restaurants & Bars

La table du Huit passe à l’heure italienne

La table du Huit passe à l’heure italienne

26 juin 2018 | PAR Yaël Hirsch

Avec l’arrivée de son nouveau chef, Nicola Pisu l’élégante Table du Huit donne un accent sarde et gourmand à son été. Toute La Culture a testé un déjeuner de pure Dolce Vita.

[rating=5]

Dans un jardin joliment arboré caché derrière un Immeuble haussmannien et qui fait aussi hôtel 5 étoiles, la Maison Champs Elysées, situé parfaitement entre l’Avenue Montaigne, la Seine et le Grand Palais, la Table du Huit offre un cadre idyllique. Or depuis deux mois, changement de carte : le voyage est italien ! Venu de Sardaigne, connu pour son restaurant du premier arrondissement Il Fico, le chef italien Nicola Pisu a investi la Table du Huitet propose une variations de saveurs hautement méditerranéennes. Au menu de la carte d’été : en entrée grande planche charcuterie à partager, beignets de fleur de courgette à la ricotta, tartare de calamars et boutargue de mulet ou poulpe grillé en gremolada... La carte est très diverse, et colorée. Pour ceux qui ne mangent pas de viande, le choix de plats de poissons et végétariens (avec deux choix dans un “corner” spécial ) est très riche. Et pour aficionados du carné le faux-filet ou la noix de veau panée.

Après une mise en bouche très fraîche de crevettes et de gingembre, nous avons goûté les artichauts « à la giudia », recette romaine 100% végétarienne à la fois intense et croquante. Côté poisson, le “retour de marché » nous a comblés : Cette assiette raffinée et généreuse proposait ce lundi midi du maigre cuit à la perfection, des asperges aussi croquantes que les poids et de la langoustine délicieuse. Pour la pasta, les linguini aux dés fondants de thons étaient chauds, légers, al dente et très parfumés.

Côté vin, le voyage nous faisait voguer vers des paysages italiens secrets avec un Montecucco Vermentino à la fois frais, avec du corps et un fruit irrésistible. En dessert, le chef nous a apporté lui-même son ultime spécialité : un feuilleté maison au mascarpone, à la fois croquant et fondant de miel.

La très bonne idée du chef ? Franciser un peu la carte en sortant du système du primi, pasta, carne pour revenir à « entrée, plat et desserts ». Et de ménager un coin « classique » avec Burger, César et Tartare.

Le menu de midi: entrée + plat ou plat + dessert est à 45 euros, de même pour le Retour de marché du jour.

La table du Huit, 8 rue Jean Goujon, 75008 Paris. Petit déjeuner du lundi au vendredi de 7h à 10h et le week-end de 7h à 10h30, Déjeuner du lundi au vendredi de midi à 14h30, Dîner du mardi au samedi de 19h à 22h30, Brunch le dimanche de midi à 15h

Visuels :YH

« Les Aventures du brave soldat Švejk » de Jaroslav Hašek : un classique de la littérature tchèque
New York sur Seine aux Étés de la danse
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *