Restaurants & Bars

Live report : La Cambuse effervescente, gros coup de cœur ! (19/11/11)

20 novembre 2011 | PAR Olivia Leboyer

A l’occasion de la sortie du Guide du Fooding 2012 (toujours aussi fiable), La Cambuse effervescente a largué les amarres les 18 et 19 novembre, pour deux soirées d’agapes ! Un grand bravo !

La cambuse effervescente à quai

Non content de conseiller de bonnes adresses, le Fooding sait aussi recevoir ! Deux soirs de suite, les vendredi 18 et samedi 19 novembre, trois yachts de Paris ont accueilli les gastronomes parisiens pour un dîner d’exception, orchestré par l’un des lauréats des Prix du Fooding.

Nous avions le choix entre le Spring, l’Agape, Neptune, Rino, au Passage, Le Chatomat, le Pantruche, le Saturne, Vivant ou Septime : on a connu dilemme plus cruel ! Comme nous aimons dîner tôt, nous avons opté pour premier service : 18h30, à bord du Victoria, avec aux commandes Sven Chartier, jeune chef du Saturne (17 rue Notre-Dame des Victoires, 75002).

Le Cheesburger apporté par Zodiac

A quai, une soupe de potiron accompagnée d’un délicieux verre de Côte du Rhône blanc (Terroirs d’avenir) nous a ouvert l’appétit. Le temps de goûter la douceur automnale, avant d’embarquer sur le Victoria, pour le dîner proprement dit. Surprise : le yacht a largué les amarres pour une mini croisière-surprise le long de la Seine (en bonne Parisienne de toujours, je confesse n’être jamais montée sur un yacht de Paris, ni même d’ailleurs sur un bateau-mouche !). L’entrée, une assiette de céléri rave aux œufs de poissons, avec petits pois, crevettes, spuma et feuilles d’oseille très bienvenues, était d’une fraîcheur exemplaire. Les longues tables, joliment décorées, permettaient de lier connaissance avec d’autres amoureux de la bonne chère, en l’occurrence de charmants étudiants passionnés de cuisine. Mais la soirée était également ponctuée par les commentaires décalés de l’irrésistible humoriste Chris Esquerre (qui avait l’an dernier une chronique dans L’Edition spéciale sur Canal +). Comble du chic, un zodiac a été dépêché pour nous ravitailler en Cheesburgers d’une grand finesse (Marlow and Sons-Brooklyn NY) : de l’american food de qualité, avec une viande fondante à souhait !
Enfin, le plat nous a définitivement conquis ! Sven Chartier nous a concocté un Pigeon de Vendée aux sarments de vigne brûlée et salsifis : la polenta liée au sang de pigeon et la poudre de girolles apportaient à l’ensemble une saveur renversante !
Le bateau revenu à son point de départ, nous sommes descendus pour le dessert, un Saint-Honoré à la châtaigne de Collobrière et vanille (venu de chez Hugo et Victor, Paris 7e), tout en légèreté et délicatesse.

le pigeon de saturne

Deux autres services, à 21h et à 23h30, allaient suivre sur les trois yachts affrétés par le Fooding : pour cette soirée enchanteresse et parfaitement orchestrée, un grand merci ! L’événement portait bien son nom : dans un style décontracté chic, une cambuse ambulante, pétillante et pleine de surprises !

Isabel Osthues signe une Noce poussive au Vieux-Colombier
Lame de fond, un Minnelli méconnu avec K. Hepburn et R. Taylor à nouveau en salles le 23 novembre 2011
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *