Restaurants & Bars

Escapade Avignon, vivre un instant de Paradis de La Divine Comédie

Escapade Avignon, vivre un instant de Paradis de La Divine Comédie

27 juin 2017 | PAR Pulcherry Von Ober

Dans cette cité, derrière des murs, se love, dans une végétation exceptionnelle, une demeure incroyable qui offre aux visiteurs la possibilité de vivre des instants inoubliables. Son nom ? La Divine Comédie. Ce lieu atypique propose des chambres d’hôtes uniques.

Visite …

Les portes s’ouvrent, la magie opère : un jardin luxuriant d’où s’échappent des effluves de parfums fascinantes apparaît. Sans doute, le mélange de plus de 100 essences qui y règnent.

Un étrange clapotis attire l’attention et, en s’approchant,  un magnifique bassin de nage bordé de fleurs accueille les corps échauffés.  Ici, les corps s’ébrouent, se rafraîchissent et vivent le végétal, le minéral et  l’eau.
Un peu plus loin sur la gauche, au cœur même du jardin, s’ouvre un lieu que les chairs apprécient tant il les délasse : c’est la petite folie, comme elle se nomme, l’espace bien-être.  Les corps s’abandonnent sous les mains qui pétrissent, malaxent. Les massages sont un mélange de force et de douceur, le client choisit.
Au détour d’un chemin,  se dresse l’Orangerie, un lieu empreint de mystère, transportant dans un autre univers où les papilles savent trouver de quoi les flatter grâce à un chef…(sur demande).

La lune se montre, il est temps de regagner les salons où des œuvres d’art  du 17 au 20ème  siècle savent agiter les pupilles.

Enfin, pour mettre le corps au repos, 5 suites dotées de personnalité et de décoration unique ouvrent  leurs portes.
La suite Venise plonge dans un camaïeu de bleus et de gris, le regard se perd dans les 40 gouaches représentant les différentes vues architecturales de la cité lacustre en clin d’œil lumineux à l’Italie puisque l’architecture d’Avignon trouve inspiration dans l’art italien.
Poursuivons le chemin de cette Divine Comédie pavé de pièces enchanteresses.
La suite Naples  représente des gouaches du Vésuve en éruption, le gris mat telles  les cendres habille les murs.
La suite Aphrodite, en hymne à l’amour, offre un lit rond ceint de voiles aériens, une terrasse de 30 m2 où entre deux baisers les amoureux peuvent savourer leurs petits déjeuners où encore une coupe au coucher du soleil lors d’un apéritif. Une petite chambre attenante permet d’accueillir des enfants, ou amis.
La suite Consul propose un esprit orientaliste avec des gravures illustrant le premier voyage de Napoléon en Egypte ou encore des fauteuils, répliques du trône de Toutankhamon.
Enfin, la suite Anatole rassemble des souvenirs de l’Oncle Anatole qui passionné de mers a choisi, ici d’y déposer ses trésors !

Bien sûr, pour accueillir au mieux ses hôtes, chacune des suites  dispose d’une télévision par satellite à écran plat, d’une machine à café et d’une salle de bains privative comprenant des peignoirs, des chaussons et des produits d’accueil.

Le prix à payer pour goûter à la saveur de cette magie est à partir de 205 euros (varie en fonction des saisons).

La Divine Comédie
Impasse Jean-Pierre Gras-84000 Avignon.

(Crédit photo : Eric d’Hérouville)

Murillo, Van Der Elsken et Bahri au Jeu de Paume
A l’Odéon, Lars Eidinger dans Richard III par Ostermeier
Pulcherry Von Ober

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *