Restaurants & Bars
C’m’di c’est Cantoche !

C’m’di c’est Cantoche !

28 octobre 2011 | PAR Laetitia Le Moine

Ah la belle époque ! Celle où les concours de Flamby rythmaient encore nos déjeuners entre amis, celle où l’on pouvait lire dans le fond de nos verres notre «âge» et où l’on s’en amusait, celle-là même où l’on attendait avec impatience le déjeuner de Noël pour recevoir lutins et autres friandises chocolatés en sachet. Nul besoin de machine à remonter le temps ou de photos de classe pour la redécouvrir : les nostalgiques et les grands enfants ont aujourd’hui de quoi ravir leurs coeurs et leurs papilles !

Installé dans le 11 ème et le 2ème arrondissement de Paris, La cantoche Paname est un bistrot pas comme les autres. Si sa devanture ne laisse rien présager de ses folies et de l’effervescence qui y règne, c’est peut être pour mieux surprendre «le nouveau venu». Car une fois le seuil de la porte franchi, le monde nous apparaît soudain à hauteur d’enfant. Du mobilier au menu, tout nous est familier et nous renvoie indéniablement à notre propre enfance. Chaises d’école et tables en bois, jeux et jouets sur l’étagère (attention à monsieur Patate qui nous surveille), dessins d’enfants accrochés au mur et marelle peinte au sol donnent au lieu son caractère et sa fantaisie (la mention spéciale est attribuée aux lampes faites de pailles en plastique).

Le menu porte aussi les couleurs de l’enfance. Sur une feuille à carreaux, les plats sont inscrits en lettres manuscrites telle une copie d’écolier et l’on se plaît à reconnaître les petits héros de nos tendres années (venus agrémenter en images le menu) : les barbapapas côtoient Martine ou encore les stroumpfs et les Powers Rangers. Les plats et les boissons ne dérogent pas non plus à la règle. On sert bien sûr les traditionnels sirop et diabolo menthe ou de grands chocolats chauds pour le goûter. Mais aussi et surtout pour l’apéritif des cocktails maisons aux drôles de noms : «Le Caïpi Bonne Maman» (caïpirinha et confiture de fraises) ou encore «Le Mashed Banana» (rhum banane écrasée). Pour les petites fins, la cantoche propose des salades «thaï-crayon» et des ardoises comme celle du 1er de la classe. Sinon, il y en a pour tous les goûts : du poisson (c’est bon pour la mémoire!) des viandes (y’a pas d’arêtes dans l’beefsteak!) et des pâtes (tu m’as cru, patacru!). Pour les gourmands, on n’oublie pas le dessert car le tiramisu nutella et le dessert de maman sont un délice. Quelque soit notre plaisir, l’ardoise n’est jamais trop salé.

Toujours le sourire aux lèvres et le mot pour rire, les patrons sont eux aussi de grands enfants qui n’hésitent pas à nous convier à des parties «bingo» et «blind test» et à nous récompenser d’un bon point pour notre venue. La règle du jeu ? Un bon point, un café. Deux bons point, un chupito (rhum blanc et liqueur de café). Cinq bons point, un cocktail ! Et le plus du plus, un énorme bocal près de la caisse est rempli de malabars à disposition des clients. Nous, on prend, on se tatoue et on met une note de 9/10.

97, rue Montmartre 75002 Paris tél : 01 40 41 09 62
40, boulevard Beaumarchais 75011 Paris tél : 01 43 55 88 05
ouvert tous les jours de 8h à 2h, fermé le samedi matin et le dimanche soir

La galerie Jeanne Robillard vous rend votre âme d’enfant
Jeanne d’Arc admirablement mise en chair et en poésie par Laurent Fréchuret et Laurence Vielle
Laetitia Le Moine

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *