People

Melrose Place : le retour d’Heather Locklear

04 décembre 2009 | PAR Geraldine Pioud

En 1993, alors que les audiences de Melrose Place (première version) sont au plus bas, le producteur Aaron Spelling fait appel à sa petite protégée : Heather Locklear. Cette blonde californienne en extra-mini jupe, garce manipulatrice et briseuse de ménage boostera tellement l’audience que le producteur lui offrira un rôle définitif. En 2009, l’actrice est de nouveau appelée à la rescousse.  la peste Amanda Woodward is back!

Heather Locklear incarne pour la première fois Amanda Woodward dans Melrose Place le 20 janvier 1993 sur la Fox, dans le 21ème épisode de la première saison pour être précis. Trois ans après la fin de Dynasty et après quelques échecs à la télévision et au cinéma, la comédienne retrouve, grâce à son mentor Aaron Spelling, un rôle qui lui réussit : le public aime la détester et Heather en joue. Directrice d’une agence de publicité, elle y sème la zizanie avec un joyeux machiavélisme tout dégustant avec plaisir les séparations amoureuses dont elle est souvent la cause. L’audience de la série décolle enfin, et l’arrivée de Sydney (Laura Leighton) et de Kimberly (Marcia Cross) finira de modeler la tableau. En 1999, Melrose Place s’arrête. La comédienne participera par la suite aux séries Spin City et Lax.

2009. Un remake de Melrose Place voit le jour. Mais une nouvelle fois, les audiences ne sont pas au rendez-vous. Après un long moment de réflexion, Heather Locklear, qui n’a pas pris une ride en dix ans, accepte de reprendre le rôle d’Amanda. La chaîne CW s’en félicite et se presse d’annoncer la grande nouvelle dans un communiqué de presse le 23 septembre dernier. Les producteurs espèrent que la recette fonctionnera une nouvelle fois. Il est encore trop tôt pour savoir s’ils ont eu raison ou non. Mais n’est-ce pas dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures?

Melrose Place. En production. 1 saison de 13 épisodes. Première diffusion aux États-Unis le 08 septembre 2009

À gagner : places à tarif préférentiel pour Emily Loizeau à l’Olympia
Miguel Gutierrez : rafraîchissant délire scénique à la Ménagerie de Verre
Geraldine Pioud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *