People
Jim Carrey refuse d’assurer la promo de Kick Ass 2 qu’il juge trop violent

Jim Carrey refuse d’assurer la promo de Kick Ass 2 qu’il juge trop violent

25 juin 2013 | PAR Ines Zorgati

movies_kick-ass-2_jim-carreyRetournement de situation lors de la promo de Kick-Ass 2. Jim Carrey, qui y interprète le délirant Colonel Stars and Stripes, refuse finalement de défendre le film. En cause, la violence qui y est librement représentée.

Coup de théâtre lundi dernier lorsque le monde apprend via le propre compte Twitter de Jim Carrey que l’acteur a choisi de se désolidariser de la promotion du film où il tient pourtant l’un des rôles principaux car il le juge trop violent. La nouvelle a surtout provoqué une profonde incompréhension de la part des fans et du reste de l’équipe film, car comment comprendre en effet que Jim Carrey ait d’abord accepté de tourner le film avant de finalement prendre ses distances, comment penser qu’il ait même initialement pris le rôle si le scénario était si violent ? De plus, après le succès du premier film, la réputation de Kick-Ass n’est plus à faire et il semble surprenant de signer pour un deuxième volet qui s’annonçait pourtant dans la lignée du premier déjà violent si c’est précisément cette violence qui pose problème.

A toutes ces questions, l’acteur répond en deux tweets :

jimmy jim

 

 

 

 

 

« J’ai tourné Kick-Ass un mois avant la fusillade de Sandy Hook et maintenant, en toute conscience, je ne peux pas supporter ce niveau de violence ».

« Toutes mes excuses aux autres personnes impliquées dans le film. Je n’en ai pas honte, mais les événements récents ont provoqué un changement dans mon cœur. »

C’est donc la récente tragique fusillade qui a eu lieu dans une école primaire de la ville de Sandy Hook, où près d’une trentaine de personnes ont trouvé la mort, dont vingt enfants. Fervent militant dans la lutte contre le port d’armes aux États Unis, Jim Carrey n’a au vu de cet événement pas pu se résoudre à promouvoir un film qui, selon lui, dédramatise la violence et l’utilisation d’armes à feu.

On vous laisse juger du degré de violence du film avec la bande annonce, en attendant sa sortie en salles françaises le 21 août 2013 :

Visuel: (c) affiche du film, (c) captures d’écran du compte Twitter de Jim Carrey.

Justin Timberlake sur tous les fronts : il persévère au cinéma et revient en musique
De notre servitude involontaire d’Alain Accardo: « Vive la révolution ! Tout le reste est verbiage de petit bourgeois… »
Ines Zorgati

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture