People
Jeff Koons « Dessine moi un Mouton-Rothschild »

Jeff Koons « Dessine moi un Mouton-Rothschild »

03 janvier 2013 | PAR Sandra Bernard

Oyé oyé, amateurs de vins et collectionneurs, la Rolls des vins, que dis-je le Graal des connaisseurs se voit cette année paré d’une oeuvre du talentueux et sulfureux Jeff Koons.

Le sculpteur iconoclaste ayant l’habitude de détourner oeuvres et objets anciens s’est vu confier par la Baronne Philippine de Rothschild la création de l’étiquette du millésime 2010 du célèbre premier cru Château Mouton Rothschild. Il a choisi de détourner une fresque pompeienne représentant la naissance de Vénus en l’agrémentant d’un dessin argenté. La Vénus sortant des eaux devient alors la Vénus au Vaisseau. Les quelques lignes tracées à main levée transforment la déesse antique et sa conque en navire ou en coupe, «Vénus au Vaisseau, à la fois la coupe qui recueille» et «le navire qui transporte au loin, sous un clair soleil, un vin exquis». Peut-être une allusion à la coupe de vin et au voyage des sens que provoque la dégustation de ce breuvage…

Orner une bouteille de grand cru d’une étiquette aussi prestigieuse n’est pas une idée nouvelle puisque chaque année depuis 1945 il en est de même. Jeff Koons s’inscrit ainsi dans la lignée de Warhol, Picasso, Cocteau ou Dali qui ont également eu cet honneur. S’insérant dans cette tradition, Koons, avec sa coupe illustre toujours le plaisir de boire, sujet régulièrement plébiscité par les artistes au même titre que la vigne, un bélier ou un mouton.

Les illustres étiquettes forment une collection qui s’expose dans le monde entier depuis 1981 au même titre que les autres oeuvres de ces artistes.

Pour son travail, l’artiste reçoit comme rétribution des caisses de Mouton Rothschild dont « leur cuvée ».

Ces pièces de collection se négocieront aux alentours de 800€ pièce, ce qui les place parmi les cuvées les plus chères du château. D’autant que les spécialistes prédisent une excellente cuvée 2010 dans la lignée de celle de 2009.

Visuel : Capture d’écran http://www.luxsure.fr  (C)SB

Claude Sérillon et François Hollande dans le même bateau
Le prix Impatience revient en 2013
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *