Mode
Vanessa Beecroft X Valentino : Une nouvelle collab angélique

Vanessa Beecroft X Valentino : Une nouvelle collab angélique

11 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

A l’occasion de la sortie du deuxième numéro d’Art de Vogue Ukraine, la plasticienne Vanessa Beecroft s’est associée à la maison de couture Valentino pour aider à la mise en beauté de ses modèles. Une collaboration franchement réussie et divine…

A travers ses oeuvres et sa performance artistique, l’artiste et photographe américaine Vanessa Beecroft tente de montrer le point de vue de la société sur les formes féminines. Il y a quelques temps, elle s’était d’ailleurs concentrée sur le domaine de la mode en travaillant avec Kanye West pour sa présentation avec la marque Adidas.

Son dernier projet, la création d’un portfolio, a été réalisé pour le magazine Vogue Ukraine à l’occasion de la sortie de son deuxième numéro d’Art. Oeuvrant aux côtés de la directrice artistique du magazine, Olga Yanul, Vanessa Beecroft a travaillé, en association avec la grande maison de couture italienne Valentino, différentes matières pour créer un univers entièrement féminin et sensuel. Marbre, modèles semi-nues, elle a tout mis en oeuvre afin de montrer la beauté du corps féminin mais aussi le lien existence entre la pierre et le vivant.

En proposant de travailler à la fois avec des modèles et du marbre, Vanessa Beecroft montre en effet à quel point il existe un sentiment d’éternité de la vie et de la mort. De plus, en ayant choisi d’habiller ses modèles avec de la haute couture signée Valentino, l’artiste offre au public une pause dans le temps. Tulle aux couleurs pastels, tissu minimaliste, les associations faites par Vanessa Beecroft ne sont pas sans rappeler certaines divinités. Et c’est bien là le message qu’elle a souhaité faire passer.

Comme Olga Yanul l’a expliqué au magazine Style.com, « l’idée de Vanessa était de faire de ses modèles de véritables statues de marbres encore en vie mais éphémères et divines. » Les robes de chez Valentino, qui sont soit simples, sophistiquées, transparentes ou monochromes, permettaient donc d’incarner à merveille cette idée angélique, en plus des modèles androgynes qui ont tous été choisis pour leur ressemblance à des Saints. La mode était enfin selon elle un bon moyen de faire passer un message. « La mode rend l’art plus narratif, compréhensible et plus facile à comprendre. Elle contribue à créer de nouvelles significations et c’est cela qui rend la collaboration excitante » a conclu Olga Yanul.

Pour découvrir tous les visuels de la collaboration entre Vogue Ukraine, Valentino et Vanessa Beecroft c’est par ici.

Visuels : © Capture d’écran Style.com / Courtesy Vogue Ukraine / Wikipédia

Google se transforme en « Alphabet »
Sofia Ashraf reprend « Anaconda » de Nicki Minaj pour dénoncer Unilever
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *