Mode

Soldes 2015: avec des promotions toute l’année, les soldes d’été seront-ils florissants ?

Soldes 2015: avec des promotions toute l’année, les soldes d’été seront-ils florissants ?

24 juin 2015 | PAR Constance Delamarre

A vos porte-feuilles, les soldes d’été ont commencé aujourd’hui, mercredi 24 juin ! Au programme, six semaines de démarques dans tous les magasins. Jusqu’au 4 août, les commerçants ont le droit de vendre à perte en France. Un système qui laisse pourtant certains commerçants partagés et certains consommateurs indifférents.

Les commerçants mitigés par le système des soldes

En 2009, une loi autorisait la création des soldes flottants, c’est à dire des promotions pouvant avoir lieu toute l’année à raison de deux semaines par commerçant. En 2015, le gouvernement de François Hollande a décidé de revenir à l’ancienne formule reprenant le système de soldes deux fois par an, avec en contrepartie six semaines au lieu de cinq. Les soldes d’été vont-elles créer l’événement ? 

Les commerçants sont sceptiques. La Fédération française du prêt-à-porter féminin estime que la période des soldes d’été commencent trop tôt et dure trop longtemps, comme cela est relaté dans l’article de L’Internaute. En effet, les soldes d’été démarrent aujourd’hui, soit trois jours après le début de l’été. Les collections de saison viennent à peine d’être disposées dans les magasins que les prix sont déjà bradés. Aussi, la météo très changeante du printemps n’a pas incité les consommateurs a préparer leur été avec de nouveaux achats, et les stocks des magasins sont encore importants.

Chez les commerçants et plus particulièrement les indépendants, ce système de soldes à deux périodes délimitées n’a plus d’intérêt car des ventes privées existent tout au long de l’année. L’e-commerce a favorisé le principe des soldes flottants, les consommateurs achetant tout au rabais via internet, à cause de la crise et de la baisse du pouvoir d’achat. Il n’est donc pas certain que la fin des soldes flottants redonne de l’attrait aux soldes classiques, qui finalement ne proposent pas plus de bonnes affaires qu’à une autre période.

Un manque d’entrain de la part des consommateurs ?

Les soldes d’hiver ont marqué le retour au système bi-annuel, mais une baisse de fréquentation et de consommation a été constatée. L’article de L’Internaute révèle que l’institut Toluna (ndlr: une société d’études de marché) a estimé une perte de revenus de 16 %  pour les commerçants par rapport à 2014. Il faut cependant rappeler que cette baisse est liée aux attentats intervenus à Paris début janvier, période de vente généralement stratégique pour les magasins.

Le Parisien donne des chiffres: l’été dernier, « 64% des Français considéraient les soldes comme la meilleure stratégie pour faire de bonnes affaires », alors qu’ils ne sont plus que 47% aujourd’hui, préférant des promotions dispersées sur l’année. Le double rendez-vous de l’année ne semble plus en phase avec les habitudes de consommation des Français, qui ne se ruent plus dans les magasins pour profiter des bonnes affaires. Selon plusieurs sondages, seulement 60% des Français ont l’intention de faire les soldes cet été.

Cependant, les tendances semblent légèrement meilleures pour ce premier jour dans les grands magasins que lors des soldes d’hiver. Certains magasins ont déjà commencé cette journée avec des articles à moitié prix, et selon un sondage exposé dans Le Monde, « 46,4 % des Français trouvent que les soldes deviennent intéressants lorsque les prix sont divisés par deux ». Le miracle ne semble pas attendu chez les professionnels mais les soldes pourraient peut-être redevenir une pratique nationale.

Visuel © Christopher Dombres

Paris Danse Hip Hop, le pari réussi de la danse hip-hop au Casino de Paris
Gagnez 5×2 places pour Poltergeist & 10 masques de clowns
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *