Mode

Rich Mind Kids by Gregorio Sanchez et Janay Deann : deux visions de l’enfant

Rich Mind Kids by Gregorio Sanchez et Janay Deann : deux visions de l’enfant

16 septembre 2019 | PAR Cloe Assire
  • Le samedi 7 septembre, au cours de la NYFW, les défilés de deux marques dédiées aux enfants et adolescents se sont succedés. Diamétralement opposés, il nous a paru intéressant de les confronter au travers d’un même article. Quand Rich Mind Kids rencontre Janay Deann Designs…

Colorée. S’il y a bien un mot décrivant la collection de Rich Mind Kinds c’est celui-ci. Les teintes sont éclatantes, adaptées à l’univers de l’enfance sans pour autant tomber dans le grotesque. Les mannequins sont naturelles, souriantes parfois un peu perdues mais le défilé est joyeux : en effet, on constate rapidement que les vêtements sont confortables pour celles qui les portent. Cet élément paraît en effet essentiel pour la liberté de mouvement de l’enfant ou de l’adolescent. Les collants sont rouges, les motifs agrandis et les sacs à main adaptés à leurs morphologies. Le fil conducteur ? De gros patchs appliqués sur des tissus unis qui décrivent un univers amusant. Coup de cœur pour une petite robe turquoise rebrodée de monstres en fourrure rappelant les Bag Bugs de la marque italienne Fendi.

Du côté de Janay Deann Designs, l’ambiance est bien différente. Les robes sont certes superbes : tissus lourds, broderies délicates, matériaux luxueux, notamment avec l’utilisation de plumes d’autruches, etc. Les coupes restent néanmoins classiques et on frôle le cliché de la robe de princesse des contes de notre enfance. À première vue, cela ferait donc rêver n’importe quelle petite fille. Cependant, certaines enfants semblent forcées d’être ici : l’environnement est opprimant tant le stress de certaines est palpable. Stress par ailleurs justifiable. Toutes sont juchées sur des talons plus ou moins selon leur âge. Les parures de bijoux semblent démesurées, les coiffures trop sophistiquées…en définitive too much. Notons également la présence de nombreux corsets sur ces jeunes filles semblant être des Mini Miss forcées par leurs parents…

Ce dernier défilé est d’ailleurs d’autant plus détonnant que les deux marques ont décidé de travailler en collaboration avec la fondation Make-a-Wish ayant pour but d’exaucer les vœux d’enfants malades. Rich Mind Kids semble donc avoir réussi son pari en faisant défiler des enfants heureux de porter leurs vêtements tandis que Janay Deann a certainement cherché trop de sophistication, ce qui est cependant à l’origine de la marque répondant aux besoins d’une clientèle richissime dans la lignée d’Anthony Rubio.

Crédits photos :© Gettyimages pour Rich Mind Kids

Laurent Abrial nous dit tout sur la Foire de Chatou
Refuse Club donne la parole à la jeune génération
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *