Mode

Rencontre autour des tourniquets de la création avec Manège à Trois

Rencontre autour des tourniquets de la création avec Manège à Trois

01 décembre 2013 | PAR Mariska Konkoly

manege a troisSur fond de Beyoncé, la très street équipe de Manège à Trois nous a reçu dans son antre couturière, sonates de machines à coudre en rythme et découverte de réalisations  exclusives et en direct. L’idée, un atelier avec vue sur poutre, et trois filles avec le vent en poupe qui parlent,  chantent et lâchent tout pour fonder un joyeux triptyque. Au programme des pièces coups de cœurs et des inspirations qui frôlent la route 66, de L.A en passant par Miami, nous sommes montés dans le manège. 

Le « il est une fois » de nos créatrices de talent, commence comme dans tous les contes de fée par un lien amicale, de longue date ou bien au coin d’un concert hautement réchauffé en R’n’B. La petite histoire commence il y a quelques mois seulement et le succès va vite, autour d’une idée commune, celle de réaliser des t-shirts mais surtout une griffe, marquée par le street et par ces imprimés venus des US. Les « greetings from », impression non moins kitchs mais tout a fait percutantes qui marquent les esprits d’un joyeux « Belleville » ou bien d’un « Rive Gauche » déclinés en stickers qu’on aime garder en fierté de son quartier totalement from Paris (with love).

MANEGE A TROIS 2Aux influences streewear, se mêlent les parcours d’Hélène, et d’Emira, qui toutes les deux on fait leurs premiers pas au Studio Berçot (maison mère d’Isabel Marant entre autre pour les repères) et quant à Léa, la cantatrice du joyeux manège, c’est un parcours télévisuel et ses quelques années à Londres, qui lui ont valu un bouillonnement d’idées au sein de ce trio 100% féminin. Ainsi, avec leur bécane qui tapote du fil et de l’aiguille, cousant avec minutie et musique, notre coup de cœur a vu naître une collection toute nouvelle, faîte de Teddy à l’américaine oui, mais avec ce en qu’il faut de sa touche parisienne, en déclinaison d’imprimés liberty, avec ses manches joliment matelassées qui criaient doucement à nos oreilles : « Adoptes-moi ».

Et puis un « leit-motiv » engagé contre la morosité ambiante, des mots d’ordres que l’on aime entendre « Du soleil sur tes tee-shirts et dans ton cœur », une marque qui ose, et qui scande la poésie avec des fleurs, phrases percutantes appliquées deci-délà et toute cette fumée, exposée au fin fond du 8ème arrondissement dans un appartement revisité en atelier pour l’occasion.La leçon ? Que l’on peut bien tout lâcher pour jouer de la création, vivre ses rêves beaucoup et en grand, entouré d’amis et de Justin Timberlake. C’est en couleur, c’est street, c’est beau et c’est partout, c’est Manège à Trois.

Visuels (c) : Manège à Trois

Brigitte et Yves Clément illumineront le Sapin de l’Art de Megève en 2013
L’agenda culture de la semaine du 2 décembre 2013
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *