Mode
Les rendez-vous de mars à la Dorothy’s Gallery : photographies, littérature et musique

Les rendez-vous de mars à la Dorothy’s Gallery : photographies, littérature et musique

12 mars 2012 | PAR Celeste Bronzetti

Le mois de mars à la Dorothy’s Gallery : les rendez-vous à ne pas louper. Le 17 mars une exposition de la photographe Laurencine Lot, suivie d’une séance en compagnie de Pascale Bordet, lors de la sortie de son dernier livre sur les costumes au théâtre. Le 20 mars c’est le tour du film de Coline Serreau, dans le cadre du cycle « Le défi climatique » et le 24 mars la littérature et la musique collaborent autour du lien séduction-mort chez Tanizaki et Duras.

La visite guidée du 17 mars présente de 18h00 à 20h00 les œuvres de Laurencine Lot, photographe inspirée par la danse introspective japonaise de Carlotta Ikeda. Ce sont surtout ses couleurs et les contrastes recherchés jouant avec la lumière qui font l’intérêt de ces photos, issues d’une collaboration harmonieuse entre la danseuse et la photographe. Cahiers secrets d’une costumière de théâtre est le nouveau livre qui peint l’activité d’artiste et de costumière de Pascale Bordet. À l’occasion de la sortie de celui-ci, oeuvre à laquelle Laurencine Lot aussi a participé, Pascale Bordet nous racontera son expérience dans le monde du costume théâtral. De 19h00à 20h30.

 

Le mardi 20 mars de 19h00 à 21h00 la projection du film Solution locale pour un désordre global, ouvrira le débat autour des problématiques liées à l’exploitation déraisonnable des ressources planétaires et du défi que nous pose le changement climatique. Coline Serreau nous présente le résultat d’un voyage de 3 ans à la recherche de solutions et de nouvelles propositions écologistes autour du monde.

Journée de lecture le 24 mars : de 19h00 à 20h30 Le tatouage de Junichiro Tanizaki et La Maladie de la mort de Marguerite Duras seront les textes protagonistes. La comédienne Laure Pierredon interprètera la contradiction qui parcourt l’œuvre de ces écrivains, entre séduction et menace de mort, en parcourant l’humanité profonde qui caractérise la personnalité artistique de ces auteurs du vingtième siècle. Un concert du compositeur Alain Mahé fermera la soirée : sa formation éclectique entre jazz et musique électroacoustique annonce une performance de clôture animée.

Le photoGrapheur Eric Debris fait son solo show à la Galerie La preuve par neuf du 24 au 31 mars 2012
Benjamin Paulin est de retour avec l’album 2
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture