Mode

La Couture Canine d’Anthony Rubio à la NYFW

La Couture Canine d’Anthony Rubio à la NYFW

11 septembre 2019 | PAR Cloe Assire

Si la NYFW est connue pour surprendre ses spectateurs, ce n’est pas cette année qu’elle perdra cette image ! Un dogwalk a en effet de quoi piquer la curiosité du fameux front row… et qui d’autre que le célèbre et très américain Anthony Rubio pour nous satisfaire ? Retour sur un défilé à la joie communicative et où l’adjectif « mignon » fut dans toutes les bouches.

 

 

C’est bien connu : les Fashionistas du monde entier adorent les chiots. D’où le stéréotype autour des petits chiens promenés à longueur de journée dans des sacs à main tout aussi miniatures. Mais surtout, depuis l’envolée d’Instagram, une tendance atteint son paroxysme aux Etats-Unis : les teacup puppies. Mais de quoi s’agit-il ? De chiens génétiquement modifiés et élevés pour être les plus petits, et mignons possible. Cependant, les problèmes de santé de ces espèces d’apparence attrayante sont nombreux : insuffisance cardiaque, os fragiles, mouvements douloureux, etc.

 

Anthony Rubio n’échappe évidemment pas à la tendance. Mais le designer, ayant étudié au Fashion Institute of Technology de New York, est un important défenseur de la cause animale. Avec ses vêtements, conçus pour le confort des chiens, et parfois même pour des labradors, il compte améliorer leur train de vie en leur donnant le même charisme qu’aux mannequins habituels. En définitive, le designer américain crée pour une clientèle demandeuse de couture canine, où les chiens sont déjà vus comme des accessoires.

 

Ainsi, le chien et sa maîtresse sont assortis dans un ensemble à la fois kitsch et élégant. Les robes des femmes sont longues, souvent proches du corps pour plus de sensualité. Les animaux quant à eux sont vêtus la plupart du temps par d’incroyables capes rebrodées à la main par le designer lui-même travaillant en solitaire selon les commandes. De la véritable Haute Couture pour chien : n’est-ce pas un exemple d’un savoir-faire qui se réinvente au profit d’une clientèle toujours plus riche ?

Crédits photos : ©Arun Nevader 

L’agenda cinéma de la semaine du 11 septembre
Le photographe Robert Frank est mort
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *