Expos
Harper’s Bazaar au MAD : La fascinante histoire du premier magazine de mode

Harper’s Bazaar au MAD : La fascinante histoire du premier magazine de mode

27 août 2020 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Depuis le 23 juin et jusqu’au 23 janvier 2021, le Musée des Arts Décoratifs de Paris présente une superbe exposition dédiée au magazine de mode américain de légende Harper’s Bazaar, retraçant son évolution et ceux qui en ont fait l’histoire. Pièces exceptionnelles, croquis, backstages… L’exposition présente parmi les plus belles images de la mode et ce qui les a rendu mémorables. 

Premier magazine de mode, Harper’s Bazaar est une véritable institution témoignant de 153 ans de création artistique. Résumer cet héritage est la lourde tâche à laquelle le Musée des Arts Décoratifs s’est attelée. S’il y a beaucoup à voir, l’exposition est loin d’être un simple assemblage vide de sens des plus belles couvertures du magazine, mais retrace le rôle de celui-ci dans l’affirmation de la mode comme véritable champ d’expression artistique. Pour cela, 60 pièces viennent illustrer les différentes époques de la célèbre revue et se laissent admirer par nos yeux fascinés. On y découvre aussi les backstages de plusieurs couvertures célèbres dont l’iconographie et la symbolique marquent toujours aujourd’hui le paysage des kiosques, comme la fantastique série de Jean-Paul Goude Bazaar’s Icone Project

Dès sa création, le magazine accorde une importance primordiale à l’image, considérant que la beauté, essence même de la mode, y prend tout son sens. Pionnier en matière d’esthétisme et de sensibilité aux graphismes, Harper’s Bazaar invite les plus grands artistes à contribuer à son style. Marcel Vertès, Marc Chagall ou encore Raoul Dufy en illustrent les pages, avant d’être concurrencé par les photographes de mode. On y comprend alors toute l’importance d’une direction forte et charismatique qui porte l’orientation artistique du magazine mais participe surtout à l’écriture de l’histoire de la mode en faisant rayonner les plus grands couturiers. Premier moyen de diffusion de la mode, Harper’s Bazaar n’en est pas seulement une vitrine mais aussi un acteur fondamental. 

Dirigé en premier lieu par Mary Louise Booth, féministe, journaliste et historienne, il laisse aussi une grande place à la littérature et aux textes : Françoise Sagan, Virginia Woolf, André Malraux ou Charles Dickens y ont été publiés, participant à l’esprit intellectuel et engagé du magazine. Mais si Harper’s Bazaar a su s’imposer dans le temps comme un journal mythique, c’est aussi grâce à son goût pour l’originalité et le divertissement. Chic et élégant, il n’oublie pour autant jamais les paillettes et le faste, en particulier quand ses couvertures commencent à s’incarner au travers de célébrités. C’est une véritable identité qui s’est construite au fur et à mesure des années et que nous pouvons découvrir dans cette exposition qui remonte aux origines du journalisme de mode et de la représentation de la couture sur papier glacé. 

 

Du 23 juin 2020 au 23 janvier 2021 au Musée des Arts Décoratifs de Paris, 107-111, rue de Rivoli 75001 Paris. Informations et réservations sur le site internet du musée

 

Visuel : © Musée des Arts Décoratifs  

« Le Femme intérieure » de Helen Phillips
Nicolas Bedos, victime d’un tribunal des flagrants délires ?
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *