Mode
Des hommes aux cravates en dessous chics

Des hommes aux cravates en dessous chics

15 octobre 2013 | PAR Pulcherry Von Ober

« Decravatez-moi..sans retenue, sachez me consommer, me consumer, soyez complice de ma cravate aux dessous chics… »

complicityComplicity, marque de la société Agate Concept présente une gamme de cravates dont le verso est cousu main avec des pièces de lingerie féminine. Ainsi, les produits Complicity marient l’un des plus conventionnels accessoires vestimentaires masculins à des dessous de femmes pour une gamme de cravates sensuelles, raffinées, garanties « made in France ».

« The sensual touch » !
Avec Complicity, la cravate n’est plus seulement l’une des pièces qui composent l’uniforme de l’homme d’affaires. Une touche de sensualité se glisse au verso de cet accessoire un brin conventionnel. Et c’est Philippe Fradin qui a voulu apporter cette griffe originale.

Des cravates uniques et personnelles
Les différentes cravates de la gamme Complicity sont confectionnées avec, cousu au verso, des pièces de lingerie féminine. Philippe Fradin nous souffle que « ces accessoires s’adressent à des hommes sensibles souhaitant pimenter leur environnement avec une cravate unique et personnelle ».

Cravate cousue main : savoir-faire et production 100% françaises
Conçues à Paris et réalisées dans des ateliers de confection à proximité de Deauville en Normandie, les cravates sont cousues main. Ces ateliers, spécialisés depuis 1950 dans la confection de cravates avec des tissus exclusivement manufacturés en France, affichent un savoir-faire artisanal et une production 100% françaises. « Nous avons pour projet d’associer notre savoir-faire avec les grandes marques de lingerie », explique Philippe Fradin.

Quatre gammes de cravates: des plus strictes aux plus audacieuses
Il existe différentes gammes de cravates Complicity : la gamme « Techno », cravate associée à de la lingerie neuve, la cravate « Wear », associée avec de la lingerie envoyée par le client, la cravate « Charme », confectionnée avec de la broderie de Genève ou de la dentelle de Calais et la cravate « Ako », du nom d’un peintre brésilien qui conçoit des motifs sur le thème des 7 péchés capitaux.

Mais où peut-on « s’encravater » ainsi ?
Sur le site www.complicityshop.com

visuel : complicity

[Critique] Une femme douce, très beau Bresson, à la douceur étrange
La fiesta des Suds : le festival qui rend heureux !
Pulcherry Von Ober
Un regard posé sur l'esthétique car la beauté donne le ton de l'harmonie. Des papilles constamment en éveil ! http://www.sensetpeau.com/blog/ https://www.instagram.com/leschicsgourmandises/ @leschicsgourmandises

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *