Mode
Derniers Jours : « Yves Saint Laurent visionnaire » à Bruxelles

Derniers Jours : « Yves Saint Laurent visionnaire » à Bruxelles

09 mai 2013 | PAR Yaël Hirsch

Sur la Place Royale de Bruxelles, l’Espace culturel ING abrite depuis le 30 janvier une exposition sur l’art d’Yves Saint-Laurent. Réalisée en collaboration avec la Fondation Pierre Bergé, elle est absolument passionnante et prolongée jusqu’au 12 mai. Vous avez donc encore quelques jours pour en profiter.

La commissaire Florence Müller – qui a déjà organisé la Rétrospective YSL au Petit Palais – a imaginé pour l’espace culturel ING de Bruxelles une exposition qui mette à la fois l’accent sur le créateur de mode et sur le visionnaire qui, par amour des femmes, a su transformer son époque. La scénographie déroule selon un véritable parcours : des esquisses (dont plus de  80 planches chacune représentative du nombre incroyable de collections signées par Saint Laurent de la fin des années 1950 à l’aube des années 2000), des couvertures de magazines, des vidéos (dont le fameux défilé d’ouverture de la finale de la coupe du monde en 1998) et des tenues. Le début de l’exposition sépare le spectateur des objets avec une sorte de tulle noir qui s’étend comme une longue voilette et insiste sur la certaine idée de la mode que YSL a su soutenir : des formes indémodables – car la mode passe trop vite – et des habits pratiques mettant en valeur les femmes tout en s’accordant à leur vie de plus en plus active. Et il est vrai que tout au long de l’exposition, les époques seront sciemment mélangées autant pour les vêtements que pour les bijoux, et ce, sans heurt pour le regard, tant la « griffe » Saint Laurent demeure immuable à travers les décennies. Il y a une seule rupture semble-t-il : la découverte du Maroc et l’irruption de la couleur dans la palette de ce fanatique de noir pour mélanger masculin et féminin dans ses incontournables Smokings.

Se mettre pendant 50 ans au service des femmes, c’est aussi être à  la fois précurseur et témoin d’une époque. Et là, l’exposition de l’espace ING rejoint le propos de la Fondation Pierre Bergé dans « Saint Laurent rive gauche » en 2011 : Certes inspiré par des artistes comme Proust, Mondrian ou Wesselmann, Yves Saint Laurent est révolutionnaire car il a su mettre le luxe de la haute-couture à la portée d’un très grand nombre de femmes. S’ouvre alors sur l’air du « Casta Diva » de Bellini un espace où l’on voit l’idéal de démocratisation du beau qui a poussé Saint Laurent à toujours demeurer en dialogue avec les femmes. Ses égéries, bien sûr,  telles Catherine Deneuve, Zizi Jeanmaire sur scène ou la Isabelle Adjani de « Subway. » Mais aussi Madame tout le monde qui pousse la porte de sa boutique « Rive Gauche » de la place Saint-Sulpice pour elle aussi s’habiller de beauté. Le concept, décliné dans le monde entier, est le fondement d’un empire, qui règne encore aujourd’hui sur le milieu de la mode.

Riche, didactique, présentant des vêtements à couper le souffle et porteuse d’une thèse forte sur l’impact d’Yves Saint Laurent sur son époque (qui est encore beaucoup la nôtre), l’exposition « Yves Saint Laurent visionnaire » est incontournable à Bruxelles, avant le 12 mai. Pour les plus jeunes « modeuses », ING propose au sous-sol de l’espace un atelier de couture en accès libre où les jeunes créatrices sont invitées à habiller 500 poupées qui seront vendues aux enchères le 22 mai de 16h à 19h au profit de l’association « ING chances for children ».

« Yves Saint Laurent visionnaire », Espace culturel ING, 6, place Royale, 1000, Bruxelles, tljs (y compris jours fériés) de 10h à 18h. 6, 4 et 3 euros. Jusqu’au 12 mai 2013.

 

Infos pratiques

H&M loves music festival… Quand la mode s’ouvre à la Bellevilloise
Deux futurs pour Chris Marker
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture