Mode
Ave Armani !

Ave Armani !

10 juillet 2014 | PAR Audrey Altimare

Giorgio Armani fait partie de ces rares couturiers à être parvenus à imposer leurs créations malgré les diktats des tendances. Depuis 40 ans, le créateur fait rimer luxe et sobriété, les deux maîtres mots du style Armani. L’homme fêtera le 11 juillet ses 80 ans.

L’histoire de Giorgio Armani, c’est l’histoire d’un Empire. Un de ceux où tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d’un unique homme, qui à coups d’audace et de talent, a réussi à mettre le monde à ses pieds. Comme pour tout Empire, le principal est de gagner du territoire. La conquête commence dès 1975 à Milan, et de manière peu conventionnelle. Alors que tout nouveau créateur se lance d’abord dans des collections féminines pour ensuite s’essayer aux hommes, Armani, lui, fait l’inverse. Et par la même occasion, il en profite pour révolutionner les coupes. Ainsi, lors de sa première collection, une veste déstructurée et sans doublure devient l’objet de toutes les passions de la presse spécialisée. La première bataille est remportée avec succès, vient alors le temps de l’expansion. En 1981 la collection Emporio Armani, plus jeune et plus accessible, est inaugurée. La maison se diversifie, naissent des collections de parfums- Acqua di Gio Homme est aujourd’hui un des parfums les plus vendus au monde-de cosmétiques, de bijoux, d’accessoires, d’ameublement d’intérieur et une chaine de restaurant dès 1989. La mise en place d’une collection haute couture, Graal de tout établissement, se concrétisera en 2005 avec Armani Privé.

Chaque Empire a laissé sa trace dans l’Histoire, quelle empreinte pour Armani ? Il y a bien évidemment ce qui est appelé « la classe à l’italienne ». Ce chic si bien connu des transalpins, entre luxe, sophistication et élégance naturelle, le tout porté si nonchalamment que l’indécence affichée est instantanément oubliée. Ce à quoi s’ajoutent l’authenticité, l’intemporalité et la simplicité. Car contrairement aux autres maisons italiennes, Giorgio Armani n’a jamais cédé aux tendances tape-à-l’œil.

Aujourd’hui le chiffre d’affaire de l’Empire Armani s’élève à 2, 186 milliards d’euros et compte près de 2200 boutique à travers 47 pays. Et à 80 ans le mot capitulation ne fait toujours pas partie du vocabulaire de cet empereur des temps modernes, il lançait lors d’une interview au quotidien italien Il Sole-24 Ore, il y a quelques mois : « A ceux qui se poseraient la question, je peux dire que je n’ai aucune intention d’abandonner »

Auguri Armani !

Visuels: Campagnes de pubs Armani

[Avignon Off] Psirc et son « Acrometria » : élégante poétique et sombre
[Critique] « Ping Pong Summer » de Michael Tully : retour vers les années 1980
Audrey Altimare

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture