Tendances
[Live report] Une soirée culture Perchée dansée

[Live report] Une soirée culture Perchée dansée

15 juin 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Pour sa sixième édition, la désormais courue Culture Perchée se tenait au Perchoir. Organisée par nos soins elle a eu pour fil conducteur la danse dans le cadre du Festival June Events qui se tient actuellement à la Cartoucherie.

Dansons maintenant. Le mot appelle les paillettes, qui hier avaient pris la forme de petites moustaches et autres sac à mains glitter, qui se sont collées sur les boiseries du roof top. Alors que le soleil brille, personne ne s’attend à une double arrivée : celle de nuages lourds qui se seront fait lourder par le videur et le surgissement très glam de Sandrine Buring. La danseuse monte les escaliers comme il se doit, sapée de rigueur pour le chic endroit. Bientôt, sous les regards amusés / effrayés / surpris / déconcertés elle deviendra un faune, une femme bestiale vidée de tous les attributs que la société lui enjoint de porter : poilue, féroce, agressive, spectaculaire. Elle offre alors avec A Cappella une déambulation qui circule dans le lieu avec magie. Cela est la marque de fabrique du chorégraphe Toméo Vergés (retrouvez son interview ici) qui mieux que personne sait faire surgir la danse in situ. Mardi 16 juin, pour fêter la fin de la résidence de Tomeo Vergés, le CDC Atelier de Paris présentera, en une soirée inédite, l’ensemble du triptyque Incisions (à 19h : Anatomia publica, suivi de Troubles du rythme (durée 75 min) et à 21h : Syndrome amnésique avec fabulations (durée 50 min)).

Après avoir été clairement remués par la présence de Sandrine, les siroteurs (sages) de sirop de mimosa et les moins sages ont pu se prélasser au son électro planant de Ambrøse. Comme nous le pressentions, leur son fut à l’image de « Le Dernier Homme » qui est leur premier morceau clipé d’Ambrøse, le projet encore embryonnaire d’une fille (Félicie Moreau) et d’un garçon (Alexandre Hiron) metteurs en scène d’une synthpop (dé)culottée (dans le clip du « Dernier Homme » règnent des femmes relativement peu vêtues…), aérienne (il y a aussi un avion dans le clip…), et irrésistiblement adoucie.

Les fidèles le savent, les soirées Culture Perchée sont une boum où l’on joue. Pour cette édition, le rituel Blind Test a porté sur la danse, permettant de répondre à la question : « Toute La Culture, Est-ce vraiment Toute La Culture ? » quand une équipe trouve C Jérôme et l’autre Aline. On se dit que oui. L’équipe Hippodefantasia est repartie victorieuse et heureuse avec dans les mains le livre Solo calligraphié par Carolyn Carlson (Merci June Events !) et des places pour le délirant « The Duke of Burgundy » (que vous pouvez également gagner par ici) qui sort en salle le 17 juin prochain, nouveau film de Peter Strickland que nous avons interviewé ici ! (Merci The Joker Film).

La prochaine édition aura lieu dans le cadre du lancement du Festival d’Île-de-France le jeudi 2 juillet au Pavillon Puebla (ndlr : le Perchoir des Buttes Chaumonts) A vite !

Visuels : Toute La Culture et Yasmine BH

Infos pratiques

Fondation entreprise Ricard
Théâtre de Châtillon
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *