Tendances

[Live report] Japan Expo 15e édition

[Live report] Japan Expo 15e édition

28 juillet 2014 | PAR Sandra Bernard

Pour son 15e anniversaire, la Japan Expo s’est offert une demi-journée de fête supplémentaire, le mercredi après – midi, portant à presque une semaine la joyeuse grande messe annuelle de la culture japonaise en Europe. La recette du succès, bien établie maintenant, a offert quelques nouveautés comme la présence d’une scène 15e anniversaire ou le passage d’une des étapes du championnat du monde de kyudô (tir à l’arc japonais). De nombreux spectacles et animations étaient également au programme de ces cinq jours, pour la plus grande joie des quelque 240 000 visiteurs.

Culture et tourisme

IMGP1538La Japan Expo est, à juste titre, réputée pour ses possibilités culturelles entre les mini concerts-animations des stands touristiques, avec une mention spéciale pour ceux d’Okinawa, avec les prestations des pétillantes Sansanar (déjà présentes en 2013), et de Kyoto, avec une sélection de danses de Maiko (élèves Geisha). Le « quartier artisanal », où sont présentés différents arts traditionnels (broderie, marqueterie, calligraphie, bijouterie, laque, etc.) disposait de sa propre petite scène dans une scénographie très traditionnelle avec son Tori (porte shinto) et ses lampions.


Sansanar Long – Japan Ewpo 2013 par SB-Paris

Danses des maiko Katsune et Katsuna lors de la… par SB-Paris

_1220081La grande scène culturelle, située non loin, était l’une des plus animées et rencontrait le plus de succès avec sa programmation continue de spectacles (taïko, marionnettes, chant, etc.), de démonstrations et de conférences.


La troupe Takarabune présente la danse Awa… par SB-Paris

IMGP1648Tout proche se trouvaient les espaces sportifs avec des démonstrations et même des initiations aux arts-martiaux : aikido, jujitsu, mais également un grand espace dédié au Kyudô.

IMGP1055

La zone culturelle regroupait  également les différents offices de tourismes et les établissements d’enseignements de la langue japonaise. Parmi les boutiques, il était possible de trouver des kimonos en soie, des haori (veste courte en soie ou en coton), des yukata (kimono léger d’été en coton) etc. d’occasion à des prix défiant toute concurrence (45€ pour un Haori en soie, à partir de 50€ pour un kimono en soie simple, etc. avec des prix dégressifs en fonction de la quantité achetée), un vrai régal pour les amateurs. Mais également des produits traditionnels de décoration, des éventails, du maquillage artisanal ainsi que de nombreux stands pour se restaurer ou proposant du thé.

IMGP1032Notons qu’un grand stand de sensibilisation à la situation de Fukushima accueillait le public, principalement des enfants, pour la réalisation de figurines traditionnelles Okigari Koboshi ou poupées culbuto. Il y avait également une exposition de grands modèles décorés par des mangaka. A noter que ce projet est porté par l’association Projet Okiagari Koboshi créée par Kenzo TAKADA, le fondateur de la marque KENZO et dont le président est Tetsuya CHIBA, auteur du célèbre Ashita no Jo.

IMGP1470Autre exposition intéressante, relative à Fukushima, Mushae et le festival équestre de Sôma. Il s’agissait d’une exposition d’une cinquantaine d’illustrations de mangaka présentant le festival Sôma Nomaoi (ou « Capture des chevaux sauvages »), qui a lieu chaque année, le dernier week-end du mois de  juillet, autour de la ville de Minamisôma, dans la préfecture de Fukushima. Le festival traditionnel  renait de ses cendres en 2011, suite à la catastrophe de Fukushima.

Pop culture 

IMGP1062Principal attrait du salon, les stands et animations dédiés à la pop culture étaient largement majoritaires. Outre les grands stands d’éditeurs de manga comme Ki-oon, Kurokawa, Pika, Ototo, Glénat, Doki-doki, Ankama, Soleil/Delcourt/Tonkam, Kaze, Kana, Nobi-nobi ou encore les stands de jeu vidéo comme l’impressionnant League of Legends (où se tenaient des démonstrations et des tournois devant une foule en transe), One Piece, Namco-Bandai etc. où l’ambiance battait son plein. Il était possible de tester de nombreux jeux tels le dernier Naruto Ultimate Ninja Storm, Tales of Xillia 2, Karaoke Wii, etc. Il était possible de trouver toutes sortes de goodies : figurines, vêtements, cosplays, perruques, accessoires, bijoux, DVDs/blue-ray, etc.

_1220238Côté animations et concerts, la qualité et la diversité étaient au rendez-vous. Le Hello project ! toujours fidèle au rendez-vous, a proposé cette année un double concert spécial °C-ute x Berryz Kôbô. Ce concert spécial avait lieu en marge de la convention. Les fans ayant acheté une place étaient invités en amont à poser leurs questions aux jeunes idoles des deux groupes, à la suite d’un concert de trois quarts d’heure. Toujours côté idoles, mais beaucoup plus jeunes et un peut moins rodées, les Oranges Port ont fait un passage remarqué sur scène et ont assuré tous les matins un petit show énergique.


Concert C-ute x Berryz Kôbô à la Japan expo… par SB-Paris

Concert C-ute x Berryz Kôbô à la Japan expo… par SB-Paris

Concert du groupe d’idoles Orange port lors de… par SB-Paris

IMGP1600-2Autre grande star présente sur le salon, Yoshiki, que l’on a pu rencontrer le mois dernier à l’occasion de sa tournée Yoshiki Classical. Il a donné un show case et une conférence. Autres stars présentes pour la première fois en France, le groupe Kalafina, a déclenché une véritable folie lors de leur show case du dimanche, dans un Live House chauffé à blanc. Parmi les belles surprises musicales, notons le groupe de métal entièrement féminin Cacharic Spin à l’énergie débordante et la grande maîtrise technique.


Concert de Kalafina à la Japan Expo 2014 par SB-Paris

IMGP1018Hatsune Miku, la star virtuelle aux millions de fans à travers le monde, véritable phénomène pop, a eu droit à son exposition, sa boutique de produits et même des minis hologrammes assez impressionnants disponibles à la vente.

Toujours dans la veine Kawaii, une zone entière était destinée à cette particularité culturelle, avec des stands sur Harajuku, Fujifilm et son appareil Instamax aux couleurs acidulées réalisant de jolies photographies (assez flatteuses qui plus est). Kyary Pamyu Pamyu, présente sur le salon en 2012 et véritable icône de cette mouvance, avait prêté la tenue officielle qu’elle portait pour le tournage de son succès Ponponpon.

Autre attraction très prisée des fans et des photographes, les cosplayeurs étaient au rendez-vous avec de magnifiques costumes, souvent faits main. Ils déambulaient dans les allées, mais c’est clairement au niveau de la scène cosplay et du photo call qu’il était le plus aisé de prendre de belles photographies. Cette présence accrue des cosplayeurs s’explique par la finale annuelle de l’ECG (European Cosplay Gathering) qui à vu la victoire en groupe du Royaume-Uni avec Avengers suivis de la France avec Frozen et de l’Espagne avec Star Fox. En Solo, c’est toujours le Royaume-Uni qui occupe la première place avec Moulin Rouge, suivi par l’Allemagne avec Game of Thrones et l’Italie avec End ! Breaker exaeco avec la France et son interprétation de World of Warcraft.


Cosplay groupe du jeudi 3 juillet à la Japan… par SB-Paris

Plusieurs films d’animations, dont le dernier Appleseed, et épisodes de séries célèbres (Fullmetal Alchemist, l’Attaque des Titans, Cards captor Sakura, etc.) ont été diffusés, parfois en exclusivité, mais hélas, les conditions n’étaient pas toujours optimales.

IMGP1481A la grande joie des flâneurs, de nombreuses expositions amateurs et professionnelles ponctuaient le parcours. Dès l’entrée, il était possible de visiter le village Dragon Quest présentant des anciennes cartouches de jeux, des figurines, des goodies, et animé par deux cosplayeurs issus de Dragon Quest VIII l’odyssée du roi maudit. La maison d’éditions d’animés et de mangas Kaze, fêtant ses 20 ans cette année, disposait d’un stand anniversaire retraçant de manière chronologique, dans une jolie mise en scène, son histoire, ses licences phares tous supports confondus, ses récompenses, etc. Autre exposition anniversaire, celle consacrée aux 15 ans de la Japan expo avec, entre autres, des shikishi (dessins dédicaces) de mangaka célèbres étant passés par la convention.

IMGP1086Plusieurs expositions rétrospectives consacrées à des monuments du manga étaient au programme :  Berseker et les 30 ans de Kimagure Orange Road (magie, Max et compagnie en VF). Petit coup de cœur pour l’exposition d’Animareal, un projet artistique visant à retranscrire dans une forme réaliste des univers issus du manga ou du jeu vidéo.

IMGP1473Petite note de nostalgie avec le retour d’un tendre compagnon, Monchhichi (Kiki en VF) qui fait un retour remarqué pour ses 40 ans, avec un nouveau look. 

Geekeries

Si les otakus étaient à la fête, les geeks n’étaient pas en reste entre les stands français et japonais de robotiques exposant d’impressionnants modèles variés, les présentations de produits technologiques, les magasins de jeux vidéo rétros recelant quelques pépites quasi introuvables (à condition d’y mettre le prix) et même les offres de formations.

IMGP1662Les produits technologiques à l’honneur concernaient principalement les tablettes graphiques haut de gamme, les liseuses toujours plus performantes associées pour l’occasion à des catalogues d’éditions numériques en plein développement. Des applications innovantes faisant appel aux technologies interactives comme la réalité augmentée avaient également leurs places dans ces espaces.

IMGP1135Il y avait également des stands de présentation et d’initiation à des logiciels de création graphique ou encore aux impressions 3D, cette technologie en plein boom, de plus en plus accessible au grand public. Une des nouveautés de l’année était une cabine permettant de se faire scanner sous tous les angles pour ensuite être modélisé puis imprimé en 3D. Cette opération quelque peu narcissique à tout de même un coût appréciable de plusieurs centaines d’euros. Toutefois, la qualité semble au rendez-vous.

IMGP1094Il était aussi surprenant mais pas inintéressant d’observer un grand stand geekmemore réservé au speed dating entre geeks (sur inscriptions préalables) Ce stand très bien placé qui n’a pas désempli est une illustration de la vitalité du secteur. L’on peut tout de même s’étonner de l’exposition aux yeux de tous des participants, loin d’être cosy.

On notera toutefois la séparation de la Japan Expo d’avec le Comic con’, réduisant de manière drastique la présence de fans de Science Fiction et la présence de stands plus ou moins éloignés de la culture japonaise. Il était toutefois possible de se faire photographier dans des environnements Star Wars.

Jeune création et associations

Enfin, la Japan expo fait également la part belle à la création sous toutes ses formes avec plusieurs villages de jeunes créateurs dont les très attendus Fanart et Mode.

IMGP1107Dans le premier, il était possible de se procurer tout le matériel pour devenir mangaka, mais c’était surtout l’occasion pour de nombreux jeunes professionnels de présenter leurs travaux et leurs interprétations des univers culturels japonais. Certains n’hésitaient pas à exercer leur art directement sous les yeux du public. L’un des stands ayant le plus retenu notre attention par son originalité et la qualité finale du résultat proposait des œuvres en cuir coloré aux faux airs de mosaïque.

IMGP1109Juste à côté, se trouvait l’exposition amateur Koko to Asoko saison 3. Cette exposition organise chaque année un concours d’artistes amateurs autour d’un thème lié à la culture japonaise. Les participants se voient ainsi offrir la possibilité d’exposer leur travail à la Japan Expo. Le vote du public et d’un jury composé d’artistes reconnus, de galeristes et de professionnels de la culture japonaise désigne plusieurs gagnants qui repartent avec de jolis lots. De jeunes artistes professionnels font des lives paintings sur le stand. Les bénéfices récoltés à l’occasion de cette initiative sont reversés à la Croix Rouge japonaise en faveur des sinistrés de la catastrophe du 11 mars 2011.

IMGP1073L’autre grand espace de création concernait la mode et les bijoux. Situé près de la Kawaii Area, il était possible d’acquérir vêtements, bijoux, chapeaux et accessoires en tous genres et à tous les prix. Côté mode et bijoux, on observe toujours une forte poussée vers le steampunk bien que ce style ait été peu porté par les visiteurs au cours de cette édition, lui préférant les kimonos et yukata de qualités très diverses (beaucoup de matières synthétiques satinées aux finitions hasardeuses mais aux beaux coloris), disponibles à la vente un peu partout sur le salon pour des sommes déjà respectables … Côté bijoux, c’est un régal pour les yeux et un casse tête quand il faut choisir, mais l’on est sur d’avoir un produit si ce n’est totalement unique, au moins en édition très limitée. Attention toutefois, ils ne sont pas toujours exempts de défauts, mais c’est souvent indiqué avec un prix en conséquence.

IMGP1122Les teams et associations, très présentes tout au long de la convention, ont assuré une bonne part des animations sur scène, mais également sur leurs stands avec des quiz, des ateliers de dessin, d’origami, des karaokés, des mini jeux avec parfois des cadeaux à la clé, mais surtout une bonne ambiance contagieuse.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles découvertes.

Infos pratiques

Théâtre André Malraux
Le Faust
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “[Live report] Japan Expo 15e édition”

Commentaire(s)

  • Berrone Delphine

    Bonjour,

    Le samedi 21 mai 2016 de 10h à 19h. nous organiserons la deuxième édition de notre journée Manga. Une journée consacrée à la culture japonaise qui sera marquée par plusieurs temps forts : défilé cosplay, stands de Mangas, atelier dessin de manga, dégustation de sushis…

    Installées depuis peu dans une nouvelle bibliothèque plus agréable et spacieuse située à Caumont-sur-Durance (Vaucluse), nous souhaiterions organiser cette manifestation dans ce nouveau local et dans quelques lieux emblématiques et attractifs de la commune,
    Ceci afin de dynamiser cette nouvelle structure, valoriser notre village et toucher le jeune public.

    Afin de réussir au mieux cette manifestation nous nous permettons de vous solliciter. Nous sommes en effet encore novices. Aussi nous vous serions reconnaissantes de nous donner quelques tuyaux:
    – si possible quelques contacts auprès desquels nous pourrions diffuser notre manifestation.
    – les coordonnées de certains stands de goodies ou bijoux Kawaï.

    Nous vous remercions d’ores et déjà pour toute l’attention que vous apporterez à ce mail et vous adressons tous nos meilleurs vœux pour 2016 !

    L’équipe du Comité Culture de Caumont-sur-Durance (04 90 25 21 07)

    janvier 8, 2016 at 17 h 57 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *