Tendances

Les soirées parisiennes du week-end du 28 juillet

Les soirées parisiennes du week-end du 28 juillet

26 juillet 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Même si le temps devait se gâter sur la belle parisienne ce week-end, le soleil ne devrait pas totalement faire la gueule, de même le thermometre. Alors, voici une petite selection de soirées, in et outdoor, et bien, dansez maintenant !

Au Wanderlust, qui, d’ailleurs reprend ce dimanche le BrunchBazar entre 11h et 22h : un marché de plein air pas comme les autres, vous fera danser jeudi soir avec Surfing Leons feat. Miss Eaves, Panteros666 & Myd (Club Cheval), Jess & Crabbe, Coni (Clek Clek Boom), Manaré. Dans la foulée de leur show aux Francofolies, les Surfing Leons viennent présenter leur collaboration avec la chanteuse US Miss Eaves – une bombe en puissance pour les fans de Rye Rye ou Kid Sister

WANDERLUST – 32 quai d’Austerlitz 75013 PARIS

 

Jeudi soir toujours, le Chacha club acceuillera le  release party de FRER 200 dès 22h30. FRER 200, c’est le groupe qui monopolisait les scènes ouvertes franciliennes à l’époque de Caramail. Pendant que certains téléchargeaient déjà leurs morceaux sur Napster, FiBO, Gystère et Kombo, eux, multipliaient les aventures musicales entre leurs albums, mixtapes, DJ set et collab’. Leur musique est un livre ouvert sur leurs vies romancées. Toujours cools, les MCs abordent leurs histoires à leur manière, c’est à dire décontractée, décomplexée et imprévisible. A ne pas rater, leur remix de Capitaine abandonné, ohé, ohé !
FB event : https://www.facebook.com/events/328393727246433/

Le Chacha,47 Rue Berger  75001 Paris

 

Jeudi encore, au Silencio, si vous avez la tête de l’emploi, une carte de membre, un ami avec une carte de membre… vous pourrez assister à 22h au concert de Yuna, jeune prodige de 29 ans dont la voix profonde caresse ses comptines entêtantes. Son premier single, « Live

your life » a été produit par Pharrell Williams. Une preuve supplémentaire que la folk ne connaît pas de frontières. Le concert suivi d’un  » after midnight », avec Auguste et Sundae.

Le Silencio, 42 rue Montmartre, 75002, Paris

Enfin, Jeudi toujours, le No Comment fait une grande nouba avant sa fermeture estivale sur le « tube » de l’année 1976 : « Avant de nous dire adieu » de Jeanne Manson. Dresscode : Billionaire de Porto Cervo.
Le No Comment, 26, rue de Ponthieu, Paris 8e, m° Franklin Roosevelt, entrée sélective et gratuite.

Vendredi, évènement pour la première apparition pour le monument JOHN DIGWEED au Rex Club. Il est un des papes du clubbing à l’anglaise, mais il y a 3 ans il prend un virage techno underground et en fait profiter un plus grand public de notre musique pointue préférée. Il ne prend pas ce virage seul, puisqu’il décide de signer sur son label BEDROCK des artistes très techno comme Alan Fitzpatrick, marco Bailey, Pig and Dan, Maxime Dangles mais aussi notre résident Electric Rescue avec 2 dance floor killers DOPE et LILI. John digweed lui-même remixera DOPE pour une version plus clubby. Venez prendre la mesure de ce label monumental désormais Techno.

Le Rex Club à partir de minuit, 5bd Poissonière, 75002, Paris

Vendredi toujours, le collectif Jazz Attitudes et le label Bab Musique proposent une soirée autour du Jazz Dancefloor et de ses dérivés le vendredi 27 juillet à La Java, club situé à Belleville dans le 10ème.

Cette soirée unique à Paris revendique un jazz ouvert et dansant, fil conducteur permettant de traverser différents territoires musicaux : le Hard Bop, le Jazz Vocal, l’Acid Jazz, le Jazz Funk, le Rare Groove, Hip Hop Jazz, le Latin Jazz, le Future Jazz, le Broken Beat, l’Afrobeat ou la Deep House.

La Java, 105 rue du Faubourg du Temple – 75010 Paris

Samedi, ce sera à l’OPA qu’il faudra aller avec des concerts et un clubbing.  (We are) Fools  débuteront avec leur électro-pop, suivis par la minimale house techno de Much More. La soirée finira par l’electronica Trip Hop new wave de DAäRi

L’OPA,9, RUE BISCORNET 75012 PARIS

Au showcase, Benoit & Sergio ne se contenteront pas de produire des tracks mais offriront une performance live. Signés sur les plus prestigieux labels du moment (DFA, Visionquest, Spectral…) ces deux acolytes devraient nous réjouir d’un moment fort d’un genre nouveau tout droit sorti de leur imaginaire ! Anthony Collins, boss du label, s’est taillé une belle réputation internationale avec sa house délicate si sensuelle.

Club Le Showacase,Pont Alexandre III – 75008 Paris, 01 45 61 25 43 / www.showcase.fr

 

Infos pratiques

Le Carrousel des Mondes Marins de Nantes – ou la ville qui avait le vent en poupe
La reine du Niagara de Chris Van Allsburg
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *