Tendances
Les bons plans du week-end du 1er septembre

Les bons plans du week-end du 1er septembre

31 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La rentrée a eu lieu, les vacances paraissent lointaines, pour reprendre doucement le rythme sans s’épuiser, un seule solution : faire la fête ce soir et s’aérer le cerveau  Samedi et Dimanche à l’aide, ce week-end d’un programme culturel digne d’une (bonne) fête de la musique.

Au Parc Floral, le week-end sera consacré à des concerts dédiés au cinéma. Le pouvoir d’évocation de la musique est tel et ses effets sur les spectateurs tellement spéciaux que quelques notes suffisent à faire resurgir dans la mémoire des scènes entières. C’est ce que vont faire vivre aux spectateurs les transcriptions d’oeuvres musicales célèbres qui ont marqué certains films de façon quasi indélébile. Samedi à 16h  « La musique classique fait son cinéma ». Les Violoncelles Français,Roland Pidoux, Raphaël Pidoux, Nadine Pierre, Xavier Phillips, Eric-Maria Couturier, François Salque, Emmanuelle Bertrand, Emmanuel Gaugué joueront  J. S. Bach : Toccata et fugue en ré mineur (Fantasia),G. Bizet : Carmen (extraits) – Prélude – Habanera – Seguedille – Entracte – Air tzigane, G. Mahler : Symphonie N°5, Adagietto (Mort à Venise),G. Verdi : La Traviata (extraits) : Introduction – Brindisi – Sempre Libera.

Le 11ème arrondissement est en plein festival estival. Jusqu’au 2 septembre, les Estivales musicales du 11e proposent des concerts en plein air chaque soir. Pop, folk, rock, électro and chill. Samedi, place à l’électro d’Egyptology et Dimanche c’est fête tout l’après midi, avec notamment à 17h, la superbe Cleo T. Concerts à partir de 18h un peu partout dans le 11e.

Samedi débutera Le Festival Silhouette 2012. Cette année, articulé par la DANSE, le Festival programme 18 courts métrages au 104 et dans le Parc des Buttes Chaumont. Egalement, des concerts auront lieu et ce samedi soir, à 19H30, dans le Parc des Buttes Chaumont, June et Jim livreront une musique mystérieuse et chaude, où une pop envoûtante et acoustique se mêle à l’écho d’une ancienne chanson ibérique. Leur musique, leurs chansons, pourraient composer la bande-son d’une version cinématographique du Pedro Paramo de Juan Rulfo. Happé par le désert, on y croise les fantômes, la poussière, la lumière et la folie du jour ou de la nuit.

Dimanche à 16h, on retourne au Parc Floral, cette fois, on change d’ambiance avec « Harry Potter, Dark Vador, Jack Sparrow et cie » par Orchestre Divertimento. Dans  un enchaînement éclectique, vous irez ensuite fêter les 12 ans de la Terrasse sur le bateau Concorde Atlantique. Embarquement dès  16h avec un apéro musical(entrée libre) organisé par Na’sayah un des résidents de la deuxième génération Terrassa, jusqu’à l’ouverture du club à 22H(10 €) pour une nuit avec les deux résidents des grands débuts de Terrassa! D’JULZ ET DAVID DURIEZ!

Dimanche toujours, vous pourrez recevoir une bénédiction du dieu Ganesh,car sa fête a lieu ce dimanche et aura lieu au Temple de Ganesh de Paris Sri Manicka Vinayakar Alayam organise la Fête du dieu Ganesh. Ce sera l’occasion d’un défilé grandiose.

Vous avez plutôt envie de jazz ? Cela tombe, bien, le Festival Jazz à la Villette s’est ouvert mercredi avec le dément concert de Macy Gray. Dimanche, c »est à 16h qu’aura lieu le concert de  David Sánchez, Nicholas Payton & Stefon Harris “Ninety Miles”. 90 miles séparent Miami de La Havane… Mais derrière ce mystérieux sobriquet se cache en fait un palpitant projet, impeccable pont tendu entre les sons de Cuba et ceux des États-Unis. Aux commandes de cette bombe de jazz latino, le trompettiste de La Nouvelle-Orléans Nicholas Payton, le vibraphoniste new-yorkais Stefon Harris et le saxophoniste portoricain David Sanchez. Trois virtuoses lancés dans un corps-à-corps entre rythmes latins et jazz new-yorkais, sans que l’un ne prenne le dessus sur l’autre. Une telle rencontre stylistique n’est certes guère inédite et pourtant, elle trouve ici, dans cette association de furieux malfaiteurs, une énergie démentielle et surtout une forme de perfection dans son exécution. Inspiré et caliente.

 

 

Infos pratiques

Le lien : Amada Sthers crée une tension qui va jusqu’au mythe
Mostra de Venise ep. 2 : Michael Shannon, Kad Merad & Zac Efron
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *