Tendances
Le Palace du Lutetia mis aux enchères

Le Palace du Lutetia mis aux enchères

20 février 2014 | PAR Marie Pichereau

Après le Crillon en février dernier c’est aujourd’hui le mythique hôtel du 45 boulevard Raspail qui vient d’être mis aux enchères. Début des festivités le 19 mai prochain.

Bar-Hotel-Lutetia-600x250Depuis quelques temps la rumeur allait bon train, surtout depuis que l’obtention d’un permis de construire et de démolir avait été obtenu. Désormais il ne fait plus aucun doute que cet hôtel unique des années 30 va faire peau neuve et va également changer de main. Avec cette mise aux enchères, c’est aussi des milliers d’objets iconiques qui seront à vendre. Parmi ces pièces uniques, des oeuvres d’art, du mobilier et des bouteilles de vins, qui devraient trouver rapidement acquéreurs.

Pour la petite histoire cet établissement a été construit en 1910 à l’initiative de Madame Boucicaut. Elle était à l’époque la propriétaire du Bon Marché et avait alors pour souhait que « ses importants clients de province fussent logés dans un établissement tout proche et correspondant à leur train de vie, quand ils venaient faire leurs courses à Paris ». Quarante ans plus tard l’armée allemande entre dans Paris et l’Abweher, le service de renseignement et de contre-espionnage de l’état-major allemand, installera son quartier général au Lutetia. À la Libération, le propriétaire de l’hôtel se rachète et prouve son engagement envers la Résistance en mettant à sa disposition l’hôtel. Il accueillera les déportés à leur retour des camps de concentration nazis. Une plaque posée à l’extérieur de l’hôtel rappelle cet épisode. Depuis l’Hôtel art nouveau a été inscrit en 2007 aux monuments historiques et a fêté son centenaire en 2010.

Timbre_120x90.inddCe lieu est devenu mythique grâce à son architecture, son histoire, mais également parce qu’il a abrité une flopée d’artistes et de personnalités politiques. Ainsi certaines des suites de Lutetia portent les noms de David Lynch et d’Armant et ont été – comble du chic – dessinées par les artistes en personne. De véritables légendes ont arpenté ces murs tels que Gide, Picasso ou encore André Malraux. La chanteuse Joséphine Baker accompagnée de ses nombreux enfants y avaient élu domicile ainsi que le Général de Gaulle à l’occasion de sa nuit de noces. Chaque mètre carré de cet endroit est gorgé d’histoire et reflète avec goût les arts et la culture française. Sa mise aux enchères en mai prochain sera certainement un évènement pittoresque au vu du patrimoine exhibé…

Visuel @ Capture d’écran.

Le Nouveau Festival à Beaubourg : venez vous perdre quand vous voulez, et penser l’oubli
Le Etam Show lancera la Fashion-Week Parisienne
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture