Le Buzz
Vogue décide de boycotter le photographe Terry Richardson

Vogue décide de boycotter le photographe Terry Richardson

24 avril 2014 | PAR Eugenie Belier

Scandale sur internet depuis que la mannequin anglaise Emma Appleton a tweeté dimanche une capture d’écran d’un message du fameux/scandaleux photographe lui proposant un photoshoot pour vogue US en échange d’une partie de jambe en l’air.

richardson-text-to-model-e1398106043566

Face au scandale déclenché par son tweet la jeune top a ensuite supprimé son message, tout en déclarant qu’elle en maintenait la véracité, le message venant du compte facebook de Terry Richardson. Le photographe ne s’est pas encore prononcé sur l’affaire en revanche un de ses amis crie au fake sur buzzfeed, mais trop tard Vogue US répond par sa porte parole Hildy Kuryk que le magazine de mode ne compte plus collaborer avec l’inventeur de l’esthétique porno chic à l’avenir.
Leur dernière collaboration n’était d’ailleurs pas récente puisqu’elle date de 2010. Et ce scandale est bien loin d’être le premier du photographe chico-trash, accusé de harcèlement sexuel ou même d’abus sur les jeunes mannequins, il est aussi, et surtout, controversé pour sa manière de travailler, qui est la plupart du temps jugée dégradante ou humiliante. Une pétition a été lancée il y a quelques mois dans le but de sensibiliser les magazine à ne plus collaborer avec Terry Richardson qui a déjà recueilli plus de 33 000 signatures dont celles de mannequins connues.

H&M semble être aussi sur le point de cesser toute collaboration avec le photographe déviant.

Cependant, ces scandales ne semblent pas ternir la popularité et la demande du photographe qui a gagné plus de 50 millions de dollars l’an passé, et qui vient de signer les clips de Miley Cirus et Beyonce.

Jezebel a récemment publié un papier cherchant à comprendre qui sont les magazines et médias supportant le photographe tant décrié.

Si son travail fut innovant, et apporta un nouveau souffle à l’esthétique de la photo de mode il y a quelques années, sa provocation grossière est aujourd’hui mainstream et trop attendue. Assombri par ces scandales à répétition le photographe devrait tomber de son piédestal, pourtant il continue d’être le chouchou des stars qui aiment jouer de ce côté obscène pour casser leur image lisse, montrer leur importance ou affirmer leur (non)personnalité (non)ravageuse.
Bref tous ces scandales vont de paire avec l’image qu’il se donne et qu’il crée des autres, et finiront peut-être finalement par lui servir à appuyer son personnage et sa « gloire ».
Si nous ne l’espérons pas cela ne serait pourtant pas très étonnant.

Société du spectacle quand tu nous tiens…

The Crimson Field, une série sur la Première Guerre Mondiale
Les soirées du week-end du 24 avril
Eugenie Belier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *