Le Buzz

Une nouvelle fonction du tango : la « tango-thérapie »

Une nouvelle fonction du tango : la « tango-thérapie »

09 janvier 2013 | PAR Justine Braive

Certains hôpitaux de Buenos Aires proposent à leurs patients souffrant de troubles mentaux ainsi qu’aux personnes du troisième âge des cours de tango comme soins thérapeutiques.

Le tango est né à Buenos Aires à la fin du XIXème siècle, au bord du Rio de la Plata, dans les quartiers populaires de la capitale argentine. Il a d’abord été dansé entre hommes, pour la plupart issus de la vague d’immigration très importante d’allemands, de hongrois, d’arabes et de juifs. Le tango a été ensuite dansé dans les salons mondains en Europe avant d’être condamné par le Pape Pie X qui l’interdit. Cette danse est jugée par la société puritaine comme indécente pour ses gesticulations grotesques.

Pourtant, ce sont ces mêmes mouvements, « créant une sorte de rapport amoureux » selon la coordinatrice et psychologue de l ‘Atelier de tango de l’Hôpital Psychiatrique Borda, qui font aujourd’hui office de traitements thérapeutiques.

La psychologue, Silvina Perl, explique que le tango n’est pas en soi un soin mais le fait de se concentrer minutieusement sur les pas de danse offre aux patients l’absence d’hallucinations pendant au moins l’heure de cours.

Un autre hôpital public de la capitale, l’Hôpital Ramos Mejia, emploie la même technique mais pour un public différent, celui des retraités. Le tango permettrait aux personnes âgées de « renouer avec le monde », après avoir passé plusieurs années à mener une vie particulièrement active et se sentant d’un seul coup complètement désœuvrées. Les retraités peuvent alors se retrouver à l’Atelier Carlos Gardel, du nom du célèbre compositeur de tango argentin, pour  « serrer l’autre dans ses bras » selon la psychologue.

Visuel : (c) Romain Baillon

À l’occasion de la sortie de la série BOSS en DVD, gagnez 5 coffrets
Atoms for Peace, nouveau morceau en écoute
Justine Braive

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *