Le Buzz

Un bouton d’alerte sur Facebook

11 mars 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Suite au viol d’une adolescente anglaise conctactée sur facebook, Londres demande la mise en place d’un bouton alerte sur le site dès que l’usager se sent en danger.

D’aprés l’Associated Press « Les appels en faveur de ce dispositif se sont intensifiés après l’enlèvement, le viol et le meurtre d’Ashleigh Hall, 17 ans. Son meurtrier avait utilisé une fausse identité sur Facebook pour entrer en relation avec elle. »

Le bouton serait un clic direct vers la police, cela paraît rassurant, mais encore faut-il que l’adolescent se sente en danger, alors qu’il croit discuter de ses sujets habituels avec quelqu’un de sa génération.

 

Elias Lester a disparu-Un thriller policier haletant à la recherche de l’enfance
Première soirée au Forum des Images pour l’évènement « Je suis une femme pourquoi pas vous ? « 
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *