Le Buzz
L’obsession Nabilla

L’obsession Nabilla

19 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le vide attire et la belle le sait. Certainement moins cruche qu’elle ne le laisse croire,la fine bête de com’ sait faire le buzz. Nouvelle étape, une ligne de fringues pour la marque très proche de la Télé-réalité : Blooshop

Les icônes choisies par Blooshop sont toutes des starlettes sorties des shows d’NRJ12 et W9. La raison est simple, ces éphémères célébrités capitalisent en un temps record une notoriété folle sur les réseaux sociaux.  La malheureuse finaliste du Bachelor 2014, Marika, émission diffusée du NT1, compte 43 662 Abonnés. Et avec Nabilla, le niveau monte. Elle a su multiplier sa présence dans des téléralités, permettant d’éviter le cataclysmique oublié lié à l’absence de visibilité.

Aujourd’hui, elle se multiplie. Elle devrait bientôt jouer les naïves dans Touche Pas à Mon Poste et devient, après avoir défilé pour Gautier, prescriptrice de mode. Elle signe une ligne très vaste, qui va du vulgaire au chic. Il y en a pour tous les goûts, pour des prix mini qui séduiront les adolescentes en folie qui ont créé une émeute dimanche lors de l’inauguration de la collection dans un magasin à Aulnay Sous Bois.

Visuel : ©Blooshop

Libération : la déflagration
Phia Ménard et Chiara Guidi artistes associées du Théâtre Nouvelle Génération
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture