Le Buzz
Les bons voeux de Banksy

Les bons voeux de Banksy

18 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Le mystérieux et sulfureux Banksy, porte-étendard omniprésent et invisible du street-art contemporain, a adressé ses voeux au monde entier et plus particulièrement à l’Etat d’Israël, en publiant sur la toile une carte de voeux politisée et évocatrice. Une nouvelle provocation visuelle à mettre sur le compte de l’un des artistes les plus subversifs du XXIe siècle.

En route pour Bethléem, Joseph et Marie (montée sur un âne) sont guidés par une étoile qui scintille et voltige dans un éther ennuagé, référence douce et estivale au jour de Noël et à la naissance de l’enfant Jésus. Sur la route du couple biblique, dressé comme un obstacle infranchissable et anachronique, apparaît le Mur de séparation, érigé par l’Etat d’Israël au début des années 2000. Une manière pour Banksy de réaffirmer son soutien à la communauté palestinienne, de la même manière qu’il l’avait fait en 2005. Après un voyage sur les territoires palestiniens, l’artiste avait en effet confectionné une série de neuf peintures murales sur le béton séparant les deux nations.

Visuel (c) : la carte de voeux de Banksy

Les sorties cinéma de la semaine du 19 décembre
La photographe Irina Ionesco condamnée
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *