Le Buzz

Le 25 novembre, toutes en Jupe !

19 novembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Aprés le film controversé  La journée de la Jupe, Ni Putes Ni Soumises reprend l’idée à l’occasion de la journée consacrée aux violences faites aux femmes en défendant l’idée que dans les zones dites sensibles, une jeune femme est traité de pute quand elle ose porter une jupe.

La présidente de Ni Putes Ni Soumises Sihem Habchi, « appelle toutes les françaises à porter une jupe, qu’elle soit crayon, porte feuille, mini, bouffante, plissée…comme un acte de soutien à toutes celles qui subissent le fait d’être née femme. »

Aussi, ce même jour, aura lieu à 19h au Palais de Tokyo une vente aux enchères de jupes de personnalités tel Sophie Marceau, Isabelle Adjani, Carole Bouquet, qui ont décidé de soutenir ce combat pour les femmes. Les fonds récoltés à l’occasion de cette vente serviront à financer des «appartements-relais», projet de Ni Putes Ni Soumises et de l’association Aurore, un acteur social reconnu. Dans la continuité, des photos de filles des quartiers portant les dites jupes seront exposées et mises en vente.

Infos pratiques

Végétalisez-vous à Paris
Live report : Olivia Pedroli au Café de la Danse (18/11/10), une performance éblouissante
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

4 thoughts on “Le 25 novembre, toutes en Jupe !”

Commentaire(s)

  • Anaïs Misfits

    Mais en quoi la jupe est-elle le symbole de la féminité ? Pourquoi cette idée depuis 68 que pour revendiquer son droit à disposer de son corps, la femme doit l’exposer tel un étendard? Dans le cas de Ni Putes Ni Soumises,j’imagine que la campagne se positionne en référence à l’intégrisme religieux (et là j’englobe tous les intégrismes).Contre le « cachez ce corps qui est pêché ».
    Je vais/je vis par intermittence dans le 93, et c’est effectivement courageux de porter une jupe dans un certain contexte. Je trouve dommage que les unes critiquent les initiatives des autres. On en revient toujours au très matchiste crêpage de chignon, c’est bien dommage. La suite sur : http://anaismisfits.canalblog.com/archives/2010/11/18/19637173.html
    Anaïs Misfits

    novembre 19, 2010 at 12 h 27 min
  • Quel honneur de te lire ici Anaïs et comme toujours, oui, 1000 fois oui, cette lutte est folle, désuète mais redevient necessaire.
    Il a fallut que les députés votent le droit pour les femmes de porter un pantalon, c’est le monde à l’envers mais Ni Putes Ni Soumises et bien sur dans la démarche de dénoncer l’integrisme.
    Et puis, c’est l’occas de lacher son slim/bottes pour une fois!

    Au plaisir de te rencontrer en encore felicitation pour ton merveilleux site:
    http://anaismisfits.canalblog.com/archives/2010/11/18/19637173.html

    Amicalement,

    Amélie

    novembre 19, 2010 at 16 h 14 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *